Zoé Oldenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zoé Oldenbourg (Зоя Сергеевна Ольденбург) (31 mars 1916 - 8 novembre 2002) est une historienne et romancière française d'origine russe récipiendaire du Prix Femina en 1953.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zoé Oldenbourg naît à Pétrograd (ex Saint-Pétersbourg), et vit son enfance en Russie bolchévique. Son grand-père est l'académicien Sergueï Oldenburg, orientaliste et ministre éphémère du gouvernement Kerenski à l'été 1917. Son père, Sergueï Sergueïevitch Oldenburg (1888-1940), est journaliste et historien. À l'âge de 9 ans, elle vient en France avec ses parents et ses quatre frères et sœurs, où elle reste dès lors toute sa vie. Elle étudie au lycée Molière. Elle est dans sa jeunesse peintre et décoratrice sur tissus.

Elle écrit de nombreux romans appréciés du grand public, dont certains se passent à l'époque médiévale, et devient ainsi une spécialiste de la France médiévale, et plus particulièrement de l'époque des Croisades et de la société cathare. Elle laisse également des souvenirs de jeunesse et des romans se passant dans le milieu des Russes blancs de Paris.

Elle meurt à Boulogne-Billancourt, le 8 novembre 2002. Elle laisse deux enfants de son mariage en 1948 avec Heinric Idalovici, Olaf et Marie-Agathe.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Argile et cendres, 1946.
  • La Pierre angulaire (Prix Femina 1953).
  • Le bûcher de Montségur - 16 mars 1244, Paris, Galimard/Folio,‎ 1959 (réimpr. 2003), 600 p. (ISBN 2-07-032507-9[à vérifier : isbn invalide])
  • Réveillés de la vie, 1956.
  • Les Irréductibles, 1958.
  • Le Bûcher de Montségur, 1959.
  • Les Brûlés, 1960.
  • Les Cités charnelles, 1961.
  • Les Croisades, 1965.
  • Catherine de Russie, 1966.
  • La Joie des pauvres, 1970.
  • Saint Bernard, 1970.
  • Que vous a donc fait Israel?, 1974
  • Visages d'un autoportrait, 1977.
  • La Joie-souffrance, 1980.
  • Le Procès du rêve, 1982.
  • L'Évêque et la vieille dame, 1983.
  • Que nous est Hécube? , 1984.
  • Les amours égarées, 1987.
  • Déguisements, 1989.
  • Aliénor, 1992
  • L'Épopée des cathédrales, 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]