Ytterby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ytterby
La carrière d'Ytterby
La carrière d'Ytterby
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Uppland
Comté Stockholm
Commune Vaxholm
Géographie
Coordonnées 59° 25′ 35″ N 18° 21′ 12″ E / 59.426389, 18.35333359° 25′ 35″ Nord 18° 21′ 12″ Est / 59.426389, 18.353333  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Ytterby

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte topographique de Suède
City locator 14.svg
Ytterby

Ytterby (prononcé en suédois [ˈʏtːərˌbyː]) est un village de la commune de Vaxholm, en Suède.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Ytterby est prononcé en suédois [ˈʏtːərˌbyː]. Le nom signifie « village excentré », indiquant que sa situation est sa caractéristique principale[Quoi ?][1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Ytterby est situé sur l'île de Resarö, dans l'archipel de Stockholm, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Stockholm.

Administrativement, Ytterby fait partie de la commune de Vaxholm, dans le comté de Stockholm.

Découvertes chimiques[modifier | modifier le code]

Terbiumvägen (route du Terbium) et Gruvvägen (route de la Mine), à proximité de la mine d'Ytterby.

Le minerai yttria fut découvert dans une carrière et une mine proches du village, et nommé d'après ce dernier. Ce minerai s'est révélé par la suite la source de quatre nouveaux éléments chimiques, qui eux-mêmes furent nommés d'après le village et le minerai : l'yttrium (Y), l'ytterbium (Yb), le terbium (Tb) et l'erbium (Er)[1], décrits pour la première fois respectivement en 1794, 1842, 1842 et 1878.

La découverte de trois autres lanthanides provient de la même carrière : l'holmium (Ho, nommé d'après Stockholm), le thulium (Tm, d'après Thulé) et le gadolinium (Gd, d'après le chimiste Johan Gadolin)[2]. Une dernière terre rare, le scandium, porte le nom de la Scandinavie toute entière.

En 1989, l'American Society for Metals a installé une plaque commémorative à l'ancienne entrée de la mine[3],[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) John Emsley, Nature's Building Blocks, Oxford University Press,‎ 2001 (ISBN 0-19-850341-5), p. 496
  2. (en) Kean, Sam, « Ytterby: The Tiny Swedish Island That Gave the Periodic Table Four Different Elements », Slate,‎ 16 juillet 2010
  3. (en) « ASM Historical Landmarks », ASM International
  4. (sv) Blom, Carl-Hugo, « Ytterby gruva », Stockholms läns hembygdsförbund,‎ 18 juin 2006