William Lyne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sir William Lyne

Sir William John Lyne (6 avril 1844 - 3 août 1913) était un homme politique australien qui fut premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud et membre du premier gouvernement fédéral australien.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Lyne est né à Apslawn en Tasmanie. Il était le fils ainé de John Lyne, un propriétaire terrien qui fut élu député de Tasmanie de 1880 à 1893[1]. Il quitta la Tasmanie à l'âge de 20 ans pour s'installer dans le nord du Queensland, mais trouvantque le climat ne lui convenait pas, il retourna en Tasmanie un an plus tard. Il travailla alors comme secrétaire de mairie pour la ville de Glamorgan. Dix ans plus tard, en 1875, il repartit pour le continent et s'installa à Cumberoona près d'Albury en Nouvelle-Galles du Sud[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Lyne fut élu député de Nouvelle-Galles du Sud en 1880. Membre du parti protectionniste, il fut successivement Ministre des Travaux Publics puis de l'Agriculture[3]. Lyne était un fervent partisan du protectionnisme et se battit férocement pour des droits de douanes élevés. Il fut aussi un ardent défenseur du développement des chemins de fer[4].

Par une astuce de vote, il put contraindre George Reid à la démission et put occuper le poste de Premier Ministre en échange de concessions au parti travailliste[2],[5]. Lyne avait promis des réformes pour le parti travailliste et 85 lois furent votées entre juillet et décembre, notamment la fermeture plus tôt des commerces de détail, la règlementation du travail dans les mines et l'indemnisation des accidents de travail, les retraites des personnes âgées et les services funèbres[4].

Lyne fut un opposant entêté à la création d'une fédération australienne. Il fut un des représentants de la Nouvelle-Galles du sud à la convention de 1897 et siégea au comité des finances mais n'eut pas de grande influence sur les débats. Quand la campagne pour le référendum de 1898 en vue d'approuver le projet de Constitution eut lieu Lyne se déclara contre et au second référendum sur le sujet en 1899 il fut le seul délégué de Nouvelle-Galles du Sud à dire qu'il n'était pas satisfait par le projet amendé de Constitution. George Reid après quelques hésitations se déclara entièrement d'accord avec le projet et le "oui" l'emporta avec une avance confortable[2].

Carrière fédérale[modifier | modifier le code]

En tant que Premier Ministre de l'état le plus peuplé, Lyne se considérait comme celui à qui revenait le premier poste de Premier Ministre d'Australie quand la fédération fut créée le 1er janvier 1901. En décembre 1900 le premier gouverneur général d'Australie John Hope proposa le poste à Lyne mais comme Lyne avait été un opposant à la création de la fédération, la plupart des hommes politiques notamment Alfred Deakin dirent au gouverneur qu'ils ne soutiendraient pas Lyne. Le gouverneur général fut obligé de respecter le point de vue majoritaire et ce fut Edmund Barton, le leader du mouvement fédérateur qui fut nommé Premier Ministre.

Lyne devint Ministre de l'Intérieur dans le premier gouvernement Barton et fut élu député de Hume aux premières élections législatives de mars 1901. Il fut à la base du Commonwealth Franchise Act de 1902 qui prévoyait l'introduction du suffrage féminin et la création d'un service public fédéral[4]. Il resta à ce poste jusqu'à ce que Charles Kingston quitte le gouvernement et devint Ministre du Commerce et des Douanes le 7 août 1903. Il garda son poste quand Alfred Deakin devint Premier ministre fin septembre. Aux élections fédérales de décembre 1903, les électeurs attribuèrent sensiblement le même nombre de sièges aux trois grands partis et Deakin fut forcé de démissionner en avril 1904 mais reprit son poste en juillet 1905 et Lyne récupéra aussi le sien.

En avril 1907 Lyne accompagna Deakin à la conférence coloniale et réussit à persuader les hommes politiques anglais de la folie que représentait une libre concurrence pour l'Australie. Deakin et Lyne revinrent en Australie en juin et quand Sir John Forrest démissionna de son poste de Ministre des Finances en juillet 1907, Lyne lui succéda[2].

En novembre 1908, le parti travailliste retira son appui à Deakin, et Andrew Fisher le remplaça jusqu'en juin 1909 quand Deakin et Joseph Cook s'associèrent pour former le Commonwealth Liberal Party. Lyne accusa Deakin de trahison et par la suite siégea comme Protectionniste indépendant. Les amères critiques envers son ancien ami continuèrent pendant les onze mois du gouvernement Deakin mais celui-ci ne lui répondit jamais. Le parti travailliste obtint une large majorité aux élections fédérales de 1910 et Lyne fut élu comme travailliste indépendant. Lyne perdit son siège aux élections suivantes en 1913 quand le Commonwealth Liberal Party l'emporta.

Lyne mourut à Sydney quelques mois plus tard.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « John Lyne », The Parliament of Tasmania from 1856, Parliament of Tasmania,‎ 2005 (consulté en 2007-08-20) and « Electorate of Apsley - History », Parliament of Tasmania,‎ 2007 (consulté en 2007-08-20)
  2. a, b, c et d |auteur=Modèle:Lien web Percival Serle
  3. « Sir William John Lyne (1844 - 1913) », Members of Parliament, Parliament of New South Wales (consulté en 2007-04-14)
  4. a, b et c (de) William Lyne, dans: Allgemeine Deutsche Biographie (ADB). volume {{{1}}}, Duncker & Humblot, Leipzig Volume ou pages incorrectes!, p. {{{2}}}
  5. Vere Gordon Childe, How Labour Governs, www.marxist.org (1re éd. 1923) (lire en ligne), « Chapter II. The Theory and Practice of Caucus Control »
Précédé par William Lyne Suivi par
George Reid
Premier Ministre de Nouvelle-Galles du Sud
14 septembre 1899 au 27 mars 1901
John See

Notes et références[modifier | modifier le code]