Patrick Jennings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pat Jennings et Jennings.
Sir Patrick Alfred Jennings

Sir Patrick Alfred Jennings (20 mars 1831 - 11 juillet 1897) était un homme politique australien d'origine irlandaise qui fut le 11e premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jennings est né à Newry, en Irlande. Il était le fils de Francis Jennings, un commerçant bien connu dans cette ville. Il fit ses études à Newry puis dans une école secondaire, à Exeter, en Angleterre, avant de commencer une carrière de commerçant. En 1852, il émigra en Australie et travailla dans les mines d'or à St Arnaud, au Victoria[1], mais devint vite gérant de magasin et ensuite broyeur de quartz aurifère avant d'acheter une grande propriété le long du Murrumbidgee. En 1857, il devint juge d'instruction. Il se présenta en vain à l'Assemblée législative du Victoria en 1859 et devint ensuite président du Conseil de St Arnaud. En 1863, il épousa Mary Ann Shanahan et s'installa à Warbreccan près de Deniliquin[2].

En 1863, il prit part au mouvement pour former le district de la Riverina en une province distincte, et deux ans plus tard, on lui proposa d'aller en Angleterre en tant que délégué pour expliquer les griefs de la région devant les autorités anglaises. Il refusa au motif qu'il devrait être possible de lever les difficultés avec le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Jennings fut nommé au conseil législatif en 1867. Il démissionna en 1870 pour entrer à l'Assemblée législative comme député de Murray, mais en 1872 se retrouva hors de la politique pour quelques années. Il essaya en vain d'être élu à Mudgee en 1874. Il représenté les colonies de Nouvelle-Galles du Sud, Queensland et Tasmanie, à l'exposition de Philadelphie en 1876, et par la suite visita l'Europe.

Jennings fut de nouveau élu à l'assemblée en 1880 en tant que député de la circonscription de Bogan et de janvier à juillet 1883 fut vice-président du conseil exécutif du gouvernement Stuart. Il fut secrétaire colonial d'octobre à décembre 1885 dans le gouvernement Dibbs et, en février 1886 devint le premier premier ministre catholique pratiquant et fut également ministre des finances. Son gouvernement ne dura que 11 mois dans une période troublée après une crise financière. Il voulut équilibrer son budget en créant des droits de douane de 5 %, ce qui fut considéré comme une violation de la plate-forme gouvernementale de libre-échange. Jennings ne fut pas homme assez fort pour contrôler un gouvernement qui comprenait notamment George Dibbs et William Lyne.

Jennings représenta la Nouvelle-Galles du Sud lors de la conférence coloniale qui s'est tenue à Londres en 1887. Il fut nommé au conseil législatif en 1890, et fut l'un des représentants de la Nouvelle-Galles du Sud lors de la convention fédérale qui se tint à Sydney en 1891, mais ne prit pas une part importante dans la procédure. Il fut vice-président de la Société d'agriculture de Nouvelle-Galles du Sud de 1876 à 1887 et contribua à l'obtention du site du Moore Park pour le Sydney Royal Easter Show.

Jennings était un homme aimable, cultivé, s'intéressant beaucoup à l'art et à la musique. Il contribua à hauteur de 1100 £ à l'achat d'un orgue pour le grand Hall de l'université de Sydney. Il avait beaucoup d'amis, mais n'a pas été un grand parlementaire, mais il fut cependant une figure marquante de la vie publique de Nouvelle-Galles du Sud pendant de nombreuses années.

Jennings est mort à Brisbane le 11 juillet 1897. Son épouse était morte en 1887, mais deux fils et une fille lui ont survécu[1],[3],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]