William Hull

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Hull, vers 1800.

William Hull () était un soldat et un politicien américain. Il combattit lors de la guerre d'indépendance, fut gouverneur du Territoire du Michigan[1], puis général lors de la guerre de 1812, pendant laquelle il se rendit célèbre en capitulant face à des troupes britanniques inférieurs en nombre, leur livrant la ville de Détroit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Traité entre les indiens Ottawas, Chippewas, Wyandots et Potawatomis », sur World Digital Library,‎ 1807-11-17 (consulté en 2013-08-03)

Sources[modifier | modifier le code]