William Christopher Zeise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Carl Zeiss.
William Christopher Zeise.

William Christopher Zeise, né à Slagelse (Danemark) le 15 octobre 1789 et mort à Copenhague le 12 novembre 1847, est un chimiste organicien danois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zeise est le fils du pharmacien local ; il commence sa carrière en tant que pharmacien. Puis Zeise est un assistant du physicien et chimiste danois Hans Christian Ørsted (ce dernier est aussi un fils de pharmacien) à l'université de Copenhague.

En 1819, il établit un des premiers laboratoires d'analyse et de chimie organique en Europe. En 1821, il devient professeur de chimie à l'université de Copenhague. À partir de 1829 jusqu'à sa mort, il est aussi professeur de chimie organique à l'Institut Polytechnique Royal de Copenhague[1].

Il est connu pour avoir synthétisé en 1830 un premier composé organométallique[1], nommé sel de Zeise (en) en son honneur. Il s'agit d'un complexe platine-éthylène de formule K[PtCl3(C2H4)]·H2O.

Il découvre les xanthates[1] en 1823.

Zeise découvre aussi les mercaptans[1]. En 1834, il prépare pour la première fois l'éthanethiol[2], le thiol de formule C2H5SH. Zeise désigne le prétendu « hydracide » correspondant sous le nom de mercaptan (du latin mercurium captans, « qui capte le mercure ») et le groupe dérivé, privé des atomes d'hydrogène labiles, sous le nom de mercaptum (de mercurio aptum)[3].

Selon le chimiste suédois László Zechmeister (de) (1889-1972), Zeise établit la nature hydrocarbonée du carotène en 1847[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) [PDF] L. B. Hunt, The First Organometallic Compounds - William Christopher Zeise and his platinum complexes. Consulté le 11 octobre 2012
  2. William Christopher Zeise, « Sur le Mercaptan; avec des Observations sur d'autres produits resultant de l'Action des Sulfovinates ainsi que de l'Huile de vin, sur des sulfures metalliques », Annales de Chimie et de Physique, vol. 56,‎ 1834, p. 87-97
  3. Jöns Jacob Berzelius - Jean-Benoit Valerius, Traité de chimie, t. 3, Bruxelles, Société typographique belge, Adolphe Wahlen et Compagnie,‎ 1839, 883 p. (lire en ligne), p. 308
  4. (en) [PDF] W. J. Peterson, J. S. Hughes et L. F. Payne, The Carotenoid Pigments - Occurrence, Properties, Methods of Determination, and Metabolism, Kansas State College of Agriculture and Applied Science, bulletin technique 46, 74 p., août 1939, p. 5. Consulté le 11 octobre 2012
  5. (en) Texas Agricultural Experiment Station, « Influence of environment on the chemical composition of plants. 1, A review of the literature », Southern cooperative series, vol. 36,‎ 1954, p. 198 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]