Villa Medicea di Marignolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 45′ 05.87″ N 11° 13′ 01.4″ E / 43.7516306, 11.217056

Marignolle, médaillon de Giusto Utens, Museo di Firenze com'era
La Villa di Marignolle aujourd'hui

La Villa Medicea di Marignolle est une villa médicéenne qui se situe dans le faubourg sud de Florence à Marignolle, près de Galluzzo.

Au Trecento elle appartenait à la famille Sacchetti et elle a été vendue comme demeure seigneuriale en 1550 à Lorenzo di Pietro Ridolfi.

Elle fut confisquée à celui-ci par le prince François Ier de Médicis, à la suite de son implication dans la Conjuration des Pucci de 1560, qui avait dans ses intentions l'élimination du grand-duc Cosme Ier de Toscane, père de François.

Elle est ensuite restructurée par l'architecte de cour Bernardo Buontalenti, commandité par François Ier qui la donne à son fils naturel Don Antonio qu'il a eu avec son amante et seconde femme Bianca Cappello.

La demeure, l'unique des Médicis dans cette partie de la ville, est caractérisée par un unique bloc longitudinal, avec une vaste façade dirigée vers Florence, restée intacte dans le style sobre du Cinquecento à crépis blanc sur lequel se détachent les portails et les fenêtres encadrés de pietra serena grise.

La parc, avec ses cyprès séculaires, est traversé par une allée centrale entouré de terrains arborés. Une grille monumentale y donne accès au pied de la colline.

En 1621 la villa et la ferme furent acquises par Girolamo Capponi, et sont restées en possession de sa famille jusqu'à son extinction dans l'Ottocento avec le célèbre homme d'État et homme de lettres Gino Capponi, mort en 1876, qui fut enterré dans la chapelle de la villa, avant être transféré dans l'église de Santa Croce.

Elle passa ensuite par divers propriétaires, comme le Marquis Luigi Ridolfi et la famille d'antiquaires Bellini (1939-1976).

Aujourd'hui c'est encore une propriété privée non accessible au public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le ville medicee. Guida completa, Isabella Lapi Ballerini, Giunti 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]