Vicomte A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vicomte A.

Création 2005
Fondateurs Arthur de Soultrait
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Slogan L'instinct chic
Siège social Drapeau de France Cergy-Pontoise (France)
Direction Arthur de Soultrait
Actionnaires Arthur de Soultrait et CM-CIC Capital Finance
Activité Industrie textile
Produits Prêt-à-porter haut de gamme
Société mère Ségur
Effectif 60
Site web vicomte-a.com
Chiffre d’affaires en augmentation 17,5 millions d'euros (2013)

Vicomte A. est une marque française de prêt-à-porter, fondée en 2005 par Arthur de Soultrait. Marque de cravates et de polos à l’origine, Vicomte A vend des vêtements pour hommes, femmes et enfants.

La société compte aujourd'hui un réseau de 350 points de vente dans une trentaine de pays, emploie 60 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euros en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Arthur de Soultrait étudie à l'IPAG et poursuit son apprentissage aux Galeries Lafayette en effectuant un stage de six mois au service achat. Il décroche un contrat pour la confection des cravates de la délégation défendant la candidature de la Ville de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques. Il fonde la marque Vicomte A. en avril 2005[1],[2]. En 2014, tout en restant actionnaire majoritaire, il ouvre le capital à CM-CIC Capital Finance, notamment pour accélérer le développement du réseau de distribution en France et à l'international.

Style[modifier | modifier le code]

Vicomte A. reprend les codes du luxe utilisés par les grandes marques tout en proposant des produits plus abordables grâce à des coûts, notamment en matière publicitaire, moins élevés que ceux de la concurrence[1].

Souhaitant incarner le savoir-faire et l'art de vivre à la française, Vicomte A. détourne les codes le l'élégance traditionnelle, notamment grâce à des couleurs vives, ainsi que des inspirations modernes et éclectiques. La marque affiche par ailleurs dans sa communication un esprit décalé voir irrévérencieux assumé et un esprit de rébellion chic.

Image et partenariats[modifier | modifier le code]

La marque, dont le logo comporte une couronne, accole un titre de noblesse et le nom d'Arthur de Soultrait. Le rose fuchsia, couleur fétiche de l'entrepreneur, est souvent utilisée dans ses collections.

Vicomte A. dès le début souhaite associer son nom à des sports et des évènements en cohérence avec les valeurs de la marque : le polo, l'équitation, la voile, le golf ou encore les courses de voitures anciennes.

Polo : Ainsi la marque est partenaire de plusieurs clubs de polos comme ceux de St Tropez ou Gstaad, et sponsorise les championnats européens de polos.

Voile : Sponsoring du Vendée Globe ou du Tour de Belle-Ile.

Golf : Sponsoring de nombreux tournois.

Equitation : Lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012, Vicomte A. a habillé l'équipe brésilienne d'équitation et a choisi le cavalier Rodrigo Pessoa comme "ambassadeur" dans le monde équestre.

Gamme de produits[modifier | modifier le code]

Vicomte A. vend du prêt-à-porter pour hommes, femmes et enfants, ainsi que des accessoires. La marque s'est faite connaître à ses débuts pour ses polos bicolores, inspirés par les couleurs vives des casaques de jokeys, qui en 2008 représentent 60 % de son chiffre d'affaires[3]. La société vend également des vêtements personnalisés destinés aux entreprises[4],[5]via l'entreprise Marcy Infinity dirigée par Marcy de Soultrait, frère d'Arthur de Soultrait.

En 2011, la société lance une collection chasse sous licence Gastinne Renette.

La fabrication des produits de la marque se fait dans différents pays d'Europe, dont la France, ainsi qu'au Pérou et en Egypte.

Distribution[modifier | modifier le code]

La société compte aujourd'hui un réseau de 350 points de vente dans une trentaine de pays ( Europe, Etats-Unis, Moyen-Orient, Asie et Amérique Centrale).

Le réseau compte notamment 12 magasins en propre et 13 franchises, le restant étant réparti entre des magasins multimarques ou des corners comme aux Galeries Lafayettes, en France, Chine et Indonésie.

Les deux premières boutiques en nom propre ont été ouvertes à Paris et à Palm Beach.

Résultats[modifier | modifier le code]

En 2013, la société réalise un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euros et compte 60 salariés[2],[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Frédéric Martin-Bernard, « L'insolent succès du Vicomte A », Le Figaro Madame,‎ 5 avril 2011
  2. a et b Yann Le Galès, « Arthur de Soultrait impose sa griffe », Le Figaro,‎ 23 juin 2011
  3. Virginie Jacoberger-Lavoué, « Vicomte Arthur, l'ultrachic acidulé », Valeurs actuelles, no 3741,‎ 8 août 2008, p. 54 (ISSN 0049-5794)
  4. Louise Roumieu, « Vicomte A, l'aristo qui défie le croco », Entreprendre, no 251,‎ 30 juin 2011, p. 70-72 (ISSN 1145-5764)
  5. Dominique Malécot, « Success-story : Vicomte A rêve d'habiller le monde à ses couleurs », Les Échos,‎ 18 mars 2013
  6. Éric de Legge et Jean-Étienne Juthier, « Segur, les bons comptes de Vicomte Arthur », Le Journal du Net,‎ 19 janvier 2011