Vicent Ruiz Monrabal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vicent Ruiz Monrabal, né à Sedaví en 1936 et mort le 7 septembre 2011[1], est un avocat et homme politique valencien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en droit de l'Université de Valence, il milite dans les jeunesses d'Action catholique et préside le mouvement apostolique Joventut Agrícola i Rural Catòlica (Jeunesse agricole et rurale catholique, JARC), qui assume peu à peu une posture politique démocrate chrétienne (c'est-à-dire opposé au régime franquiste alors en place en Espagne), pour déboucher sur la constitution d'Unió Democràtica Valenciana (Union démocratique valencienne), qui intègre en 1972 l'Unió Democràtica del País Valencià (UDPV), parti politique fondé dans la clandestinisté en 1965.

Liste de l'UCD des élections au Congrès pour la circonscription de Valence en 1982. Ruiz Monrabal occupe le troisième rang.

Ruiz Monrabal est nommé secrétaire général de l'UDPV et figure en tête de liste aux Élections générales espagnoles de 1977 pour la coalition Equipo Demócrata Cristiano del Estado Español, dont la principale revendication est l'obtention d'un Statut d'autonomie pour le Pays valencien, mais il n'est pas élu. Après cet échec, il abandonne l'UDPV et intègre l'Union du centre démocratique (UCD), au sein duquel il est élu député pour Valence aux élections générales de 1979.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Els Nostres Avantpassats, Malnoms de la Bona Gent y Asociaciones de Sedaví (2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]