Vent d'est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vent d'Est (homonymie).

Vent d'est est un film franco-suisse réalisé par Robert Enrico, sur un scénario coécrit avec Frédéric H. Fajardie, sorti en 1993.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, un régiment de l’Armée Vlassov (l'Armée de libération russe, inféodée à l'Allemagne nazie) se réfugie au Liechtenstein pour échapper à l’Armée rouge.

Venus chercher asile et salut dans cet État neutre, ces soldats, ainsi que quelques civils y associés, sont accueillis avec bienveillance par le gouvernement du Liechtenstein. En effet, bien que rentrés en force dans le pays, le prince Franz-Joseph II se montre compréhensif et accepte les réfugiés avec le respect dû à leur rang de combattants. Le général russe Boris Smyslovski essaye de monnayer la reddition de ses troupes aux Américains plutôt qu’aux Soviétiques. Il s’emploie à les conduire en Argentine, pays où ils ne seront plus pourchassés, mais c’est sans compter avec la haine des Soviétiques pour ces « traîtres ».

Le film retrace les efforts des autorités du Liechtenstein pour ne pas livrer ces quelque 400 réfugiés, et montre les mensonges et les manipulations des Soviétiques pour les convaincre de revenir volontairement. Après leur avoir promis une vie nouvelle dans le cadre de la reconstruction de l’U.R.S.S., les Soviétiques parviennent à persuader environ 200 de ces hommes de rentrer. Lors du voyage de retour, le train s’arrête en Hongrie et tous les « rapatriés » sont assassinés à la mitrailleuse.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]