François-Joseph II de Liechtenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franz Joseph II
Le prince Franz Josef II de Liechtenstein
Le prince Franz Josef II de Liechtenstein
Titre
14e prince de Liechtenstein
25 juillet 193813 novembre 1989
(51 ans, 3 mois et 19 jours)
Président du gouvernement Franz Josef Hoop
Alexander Frick
Gerald Batliner
Alfred Hilbe
Walter Kieber
Hans Brunhart
Prédécesseur Franz Ier
Successeur Hans-Adam II
Prince héréditaire de Liechtenstein
26 août 192925 juillet 1938
(8 ans, 10 mois et 29 jours)
Monarque Franz Ier
Prédécesseur Franz
Successeur Hans-Adam, comte de Rietberg
Biographie
Hymne royal Oben am jungen Rhein
Dynastie Maison de Liechtenstein
Nom de naissance Franz Joseph Maria Aloys Alfred Karl Johannes Heinrich Michael Georg Ignaz Benediktus Gerhardus Majella von Liechtenstein
Date de naissance 16 août 1906
Lieu de naissance Schloss Frauenthal (Autriche)
Date de décès 13 novembre 1989 (à 83 ans)
Lieu de décès Vaduz (Liechtenstein)
Père Alois von Liechtenstein
Mère Elisabeth von Habsburg-Lothringen
Enfant(s) Hans-Adam II Souverain
Prince Phillip von Liechtenstein
Prince Nikolaus von Liechtenstein
Princesse Nora von Liechtenstein
Prince Franz Joseph von Liechtenstein
Héritier Hans-Adam, comte de Rietberg
Résidence Château de Vaduz

François-Joseph II de Liechtenstein
Princes de Liechtenstein

Franz Joseph II, né le 16 août 1906 et mort le 13 novembre 1989. Prince souverain de Liechtenstein de 1938 à 1989.

Franz Joseph II en 1988

Prince héréditaire[modifier | modifier le code]

Il est le fils aîné du prince Aloïs de Liechtenstein et de son épouse la princesse impériale et archiduchesse Elisabeth von Habsburg-Lothringen, nièce de l'empereur Franz Joseph Ier d'Autriche.

Le prince Franz Joseph est le filleul de son grand-oncle, l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche, dont il reçoit son prénom composé.

  • 16 août 1906 : à sa naissance, Franz Joseph est quatrième dans l'ordre de succession au trône.
  • 26 février 1923 : son père, Alois de Liechtenstein renonçant à ses droits en sa faveur, il devient ainsi deuxième dans l'ordre de succession au trône.
  • 11 février 1929 : à la mort du prince souverain Johann II, son oncle, le prince Franz Ier accède au trône et Franz Joseph devient l'héritier présomptif du trône.
  • 25 juillet 1938 : il succède à son cousin et grand-oncle, le prince souverain Franz Ier, mort sans enfant.

Prince souverain de Liechtenstein (1938-1989)[modifier | modifier le code]

Le prince Franz Joseph II et sa femme seront les premiers souverains de Liechtenstein à vivre dans la principauté au château de Vaduz. Diplomate et avisé, Franz Joseph II saura faire du Liechtenstein un havre de paix et de prospérité, notamment grâce à l'instauration de conditions fiscales avantageuses pour les entreprises.

En 1984, tout en gardant le titre de prince souverain, le prince Franz Joseph II délègue ses pouvoirs à son fils aîné Johannes, qui lui succède à son décès en 1989 sous le nom de Hans-Adam II.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le prince Franz Joseph II a épousé à Vaduz le 7 mars 1943 la comtesse Georgina von Wilczek (Graz, 24 octobre 1921-Grabs 18 octobre 1989).

De cette union naîtront cinq enfants :

Ascendance[modifier | modifier le code]

( Source [1]:)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. François de Liechtenstein
 
 
 
 
 
 
 
4. Alfred de Liechtenstein
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Julie Potocki
 
 
 
 
 
 
 
2. Aloïs de Liechtenstein
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Aloïs II de Liechtenstein
 
 
 
 
 
 
 
5. Henriette de Liechtenstein
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11. Françoise Kinski
 
 
 
 
 
 
 
1. François-Joseph II de Liechtenstein
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. François-Charles d'Autriche
 
 
 
 
 
 
 
6. Charles-Louis d'Autriche
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Sophie de Bavière
 
 
 
 
 
 
 
3. Élisabeth de Habsbourg-Lorraine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Michel Ier de Portugal
 
 
 
 
 
 
 
7. Marie-Thérèse de Bragance
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Adélaïde de Loewenstein-Wertheim-Rosenberg
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, 1995 (ISBN 2-04-027115-5), p. 111