Tsunesaburō Makiguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tsunesaburō Makiguchi

Tsunesaburō Makiguchi (牧口 常三郎, Makiguchi Tsunesaburō?, 6 juin 1871 à Kashiwazaki - 18 novembre 1944 à Tokyo), fondateur avec Josei Toda du mouvement bouddhiste Soka Gakkai en 1930, était enseignant et proposa une réforme pédagogique. En 1944, en raison de son intransigeance face au shintoïsme d'État, il fut arrêté et incarcéré à la prison de Sugamo où, à l'âge de 73 ans et après 17 mois de détention, il mourut de malnutrition.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tsunesaburō Makiguchi (1871-1944) est né dans un petit village, à Arahama, qui se trouve dans l'actuelle préfecture de Niigata. C'est à présent une petite ville portuaire de la côte occidentale du Japon. Cependant il a passé sa jeunesse dans l'île de Hokkaido, au nord de l'archipel, dans la ville de Otaru. Cette dernière subissait à la fin du XIXe siècle une industrialisation rapide et servait de ville modèle pour les artisans de la modernisation du Japon au cours de l'ère Meiji. C'est à Sapporo, capitale du Hokkaido, que Makiguchi entre à l'école normale dans la perspective de devenir enseignant.

Après avoir passé le concours d'instituteur, Makiguchi a enseigné pendant quelques années à Sapporo. Il était également un membre actif de l'association locale des enseignants. En 1900, il quitte le Hokkaido pour s'installer à Tokyo et en 1903, à l'âge de 32 ans, il publie son premier ouvrage de référence : La Géographie de la vie humaine.

Pendant une dizaine d'années, Makiguchi exerce de multiples métiers de l'édition et de l'éducation. Il travaille comme éditeur de périodiques pédagogiques et lance une institution de cours par correspondance pour les jeunes femmes n'ayant pas les moyens ni l'accès à l'éducation. Il enseigne également dans une école pour étudiants étrangers de Tokyo et rédige plusieurs manuels pédagogiques pour le Ministère japonais de l'éducation. En 1913, il est nommé proviseur d'une école élémentaire de la capitale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tsunesaburō Makiguchi et Dayle M. Bethel, Éducation pour une vie créatrice de valeurs, idées et propositions, Éditions du Rocher, 1995
  • Dayle M. Bethel, Makiguchi, le créateur de valeurs, Éditions du Rocher, 1996

Liens externes[modifier | modifier le code]