Ise (Mie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ise.
Ise-shi
伊勢市
Drapeau de Ise-shi
Drapeau
La quartier de Kawasaki à Ise
La quartier de Kawasaki à Ise
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Mie
Maire Kenichi Suzuki
Code postal 〒516-0037
Démographie
Population 130 113 hab. (février 2011)
Densité 624 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 29′ 15″ N 136° 42′ 34″ E / 34.4875, 136.709444 ()34° 29′ 15″ Nord 136° 42′ 34″ Est / 34.4875, 136.709444 ()  
Superficie 20 853 ha = 208,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Ise-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Ise-shi
Liens
Site web http://www.city.ise.mie.jp/

Ise (伊勢市, Ise-shi?) est une ville japonaise dont l’ancien nom était Ujiyamada. Elle est située au sud-est de la préfecture de Mie. Sa superficie est de 208,52 km2 et en 2005 sa population s’élevait à 130 113 habitants.

Elle est célèbre notamment grâce au sanctuaire d'Ise (伊勢神宮, Ise-jingū?) consacré à Amaterasu-ōmikami, déesse suprême du shintoïsme. Le temple est un élément important du patrimoine national du Japon et un des hauts lieux de culte et de spiritualité du Japon[1]. Chaque année environ six millions de touristes le visitent.

De plus, le sentier d'Ise (伊勢路, Ise-ji?) (environ 160 km), qui relie Ise à Kumano Sanzan (熊野三山?) est inscrit depuis 2004 au patrimoine mondial de l'UNESCO, comme élément de l'ensemble des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii.

La ville abrite aussi l’université Kogakukan, université sous contrôle national entre 1940 et la fin de la Seconde Guerre mondiale, refondée en 1962 en tant qu'université privée. Cette université est notable pour ses études de shintoïsme. Elle accorde la licence de prêtre shintoïste.

Ise

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Importance du culte d'Amaterasu-ōkami, sur le site web d'Ise-jingū [1]

Sur les autres projets Wikimedia :