Trilogie du dollar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Trilogie de l'homme sans nom)
Aller à : navigation, rechercher

La Trilogie du dollar, appelée aussi Trilogie de l’homme sans nom, est le nom donné après coup à un ensemble de trois westerns spaghetti de Sergio Leone : Pour une poignée de dollars (1964), Et pour quelques dollars de plus (1965) et Le Bon, la Brute et le Truand (1966).

Il n'y a pas eu de volonté initiale de réaliser une trilogie avec une cohérence narrative ou thématique. Les films ont été réunis sous ce nom commun pour des raisons promotionnelles postérieures à leur réalisation et diffusion.

Néanmoins, il existe des points communs qui permettent de les envisager comme un corpus analysable ensemble. Tous trois se déroulent dans l'Ouest américain, parlent d'argent et de banditisme, et enfin comportent un personnage à la personnalité très mystérieuse interprété par Clint Eastwood.

Clint Eastwood, l’« homme sans nom »[modifier | modifier le code]

Le lien entre ces trois films est le personnage de l’« homme sans nom » joué par Clint Eastwood. Ce personnage possède des noms et des métiers différents selon les films :

  • dans Pour une poignée de dollars, Eastwood joue le rôle de Joe (Sanjuro Kuwabatake, interprété par Toshirō Mifune dans Le Garde du corps de Akira Kurosawa dont Pour une poignée de dollars est un remake). Il garde du film original le caractère de samouraï errant transposé au Far West ;
  • dans Et pour quelques dollars de plus, il a un nom : Le Manchot (Manco, qui a le même sens en espagnol, en version anglaise). Or il n'est pas manchot, ses deux mains sont visibles dès la douzième minute, et il se sert de sa main gauche (seulement au début du film : il tient son verre de la main droite dans la scène de la tabrena à Agua Caliente) et de sa main droite pour tirer au revolver (il porte un poignet de force à droite). Il ne s'agit que d'un surnom (même minute). Ce personnage est chasseur de primes.
  • dans Le Bon, la Brute et le Truand, Eastwood est appelé Blondin, il est un chasseur de prime associé avec un bandit (Tuco, puis Shorty) : il touche la prime avant de le délivrer pour pouvoir recommencer. Dans le scénario du film, par contre, on y fait référence sous le nom de Joe.

Dans Il était une fois dans l'Ouest, Charles Bronson, qui interprète le même type de rôle qu'Eastwood dans la trilogie (héros peu disert et distancié), n'a pas de nom (il n'a qu'un surnom : L'Harmonica).

L'unicité des personnages interprétés par Clint Eastwood n'est pas évidente entre les trois films, elle a été construite (sur le fait que le même acteur joue dans les trois films et pour des raisons promotionnelles) en 1966 pour la sortie américaine des trois films coup sur coup.

On peut également noter que Clint Eastwood porte le même poncho dans les trois films. Même si dans le troisième, il n'est porté qu'à la fin ; sachant que la trame historique des films place Le Bon, la Brute et le Truand avant les deux autres dans le temps, comme le voulait Sergio Leone, l'adoption du poncho à la fin de ce film est en fait une façon créative de boucler le cycle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]