Tour Choukhov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

55° 43′ 02″ N 37° 36′ 41″ E / 55.717222, 37.611389

Tour Choukhov, Moscou
Le premier projet de la Tour Choukhov de la hauteur de 350 mètres, 1919

La tour Choukhov (en russe : Шуховская башня, Choukovskaïa bachnia), également connue sous le nom de tour de Chabolovka, est une tour de radio et télé-diffusion située à Moscou et construite par Vladimir Choukhov entre 1920 et 1922. Elle est menacée (à mars 2013) d'être détruite.

Description[modifier | modifier le code]

Sa forme hyperbolique est unique au monde et le cadre est en fer puddlé. Elle sert à l'origine de tour de transmission pour la compagnie de radiodiffusion russe. Son armature est légère et résillée, en toile d'araignée, les vides l'emportant sur les pleins. Parsemée d'une multitude de petits projecteurs qui en pointillent de rouge les contours, sa forme est celle d'une cornue retournée, longue et effilée, serrée par des anneaux allant se rétrécissant de la base au sommet, traduction métallique des ondes concentriques diffusées par l'émetteur.

D'une hauteur de 148,5 mètres à l'origine, surélevée par la suite par de nombreuses antennes, elle culmine à 160 mètres. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd'hui d'émetteur de programmes radiophoniques et télévisés. La tour pèse 220 tonnes.

La tour Choukhov n'est pas accessible aux touristes.

Historique[modifier | modifier le code]

La tour est commandée par Lénine qui veut se servir de la radio pour diffuser la parole communiste[1]. Dans les plans initiaux, elle devait mesurer 350 mètres de haut, mais par manque de matières premières, elle ne s'élèvera finalement qu'à 148 mètres.

La tour s'est progressivement dégradée. En 2009, Vladimir Poutine souhaite la restaurer et en faire une attraction ouverte au public mais rien n'est fait[1]. En 2013, le Comité d'État pour la télévision et la radio décide de son démantèlement[1]. Une importante mobilisation a alors lieu pour la sauver, les médias russes en débattent abondamment et une pétition est lancée signée par des architectes, ingénieurs, universitaires et personnalités du monde culturel[1]. Le ministère russe de la Culture approuve l'idée de l'architecte en chef de la ville de Moscou de démonter la tour et de la reconstruire ailleurs[1]. Une décision du gouvernement russe doit normalement intervenir le 24 mars 2014[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Florence Renard-Gourdon, « Il faut sauver la « Tour Eiffel russe » ! », Les Échos,‎ 21 mars 2014 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Publications[modifier | modifier le code]

Photos[modifier | modifier le code]