Thomas Lipton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lipton (homonymie).
Thomas Lipton
Lieu-dit Lipton's seat (le siège de Lipton), dans une plantation de thé au Sri Lanka

Thomas Johnstone Lipton, né à Glasgow le 10 mai 1850 et mort à Londres le 2 octobre 1931, est un commerçant et navigateur de plaisance écossais, autodidacte et créateur de la célèbre marque de thé « Lipton ».

Il fut le challengeur le plus persévérant de la Coupe de l'America.

En 1865, Lipton partit aux États-Unis où il occupa divers emplois. Au bout de cinq ans, il rentra en Grande-Bretagne et ouvrit sa première boutique à Glasgow. Son entreprise connut le succès et Lipton établit bientôt une chaîne d'épiceries à travers toute la Grande-Bretagne.

Afin d'approvisionner ses magasins, Lipton acheta des plantations. C'est ainsi qu'il lança la célèbre marque de thé Lipton qui existe encore.

Les rois Edouard VII et George V avaient le même intérêt pour la plaisance que Sir Lipton et appréciaient sa compagnie. Entre 1899 et 1930, il défia cinq fois les défendeurs américains de la Coupe de l'America avec le Royal Ulster Yacht Club (Lipton était d'origine irlandaise), avec ses yachts appelés Shamrock, Shamrock V. Ses efforts largement popularisés pour gagner la Coupe de l'America lui rapportèrent une coupe spéciale créée pour « le meilleur de tous les perdants » et contribuèrent à la célébrité de la marque aux États-Unis.

En 1902, il fut fait baronnet Lipton d'Osidge, Middlesex, dans la pairie du Royaume-Uni. Autodidacte, Lipton ne fut pas un membre naturel de la classe aristocratique britannique et il ne réussit à faire partie du Royal Yacht Squadron, le yacht club le plus prestigieux du Royaume-Uni, que peu de temps avant sa mort.

Bien avant la première Coupe du monde de football (1930), Sir Thomas Lipton finança le Trophée Sir Thomas Lipton, qui organisa deux tournois internationaux de football à Turin en 1909 et 1911.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]