The Sontaran Experiment

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Sontaran Experiment
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1973-1980.svg
Le logo de la série (période 1973-1980)

Titre original The Sontaran Experiment
Numéro d'épisode Saison 12 (1re série)
Épisode 3 (ou 77)
Code de production BBBB
Réalisation Dave Martin
Scénario Bob Baker
Production Philip Hinchcliffe
Durée 2 x 25 minutes
Diffusion 22 février 1975 au 1er mars 1975 sur BBC One
Personnages Docteur :
4e
Compagnons :
Sarah Jane Smith
Harry Sullivan
Chronologie
Précédent The Ark in Space La genèse des Daleks Suivant
Liste des épisodes

The Sontaran Experiment (L'expérience Sontarienne) est le soixante-dix-septième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Originalement diffusé en deux parties, du 22 février au 1er mars 1975, il poursuit un arc narratif ayant commencé dans « Robot » et se finissant dans « Terror of the Zygons. »

Résumé[modifier | modifier le code]

De retour sur une planète Terre déserte, le Docteur et ses compagnons vont se retrouver face à un groupe d'explorateurs manipulés par un extraterrestres sontarien.

Distribution[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Téléportés sur la Terre à la fin de l'épisode précédant, le Docteur, Harry et Sarah se retrouvent sur une planète revenue à l'état sauvage après les dommages solaires. Alors que le Docteur tente de réparer le système de téléportation, Harry tombe dans une crevasse et Sarah va faire la connaissance de Roth, un astronaute venu d'une colonie spatiale, étrangement apeuré par des machines patrouillant sur la surface de la planète.

Le Docteur rencontre le reste des astronautes, dirigé par Vural. Ceux-ci ne croient pas que la station Nerva s'est remise à fonctionner et estime avoir de l'antipathie envers ceux qui l'habitaient. Ils ont reçus un appel de détresse qui s'est avéré être un piège et pense que celui-ci est tendu par le Docteur. De son côté, Roth explique qu'il a peur de Vural et que celui-ci est dirigé par une force extra-terrestre. Lui et Sarah seront fait prisonniers par une des machines qui les amènera à leur maître, un guerrier sontarien, le Major Styre. Roth tente de s'enfuir avant d'être abattu par Styre.

Dans la possibilité d'une attaque des terriens par les guerriers Sontarien, Styre a appâté le groupe d'astronaute sur Terre afin de faire des expériences sur eux : privation d'eau, résistance à l'eau, aux chocs, etc. Le but étant de connaître les faiblesses des terriens afin de gagner la guerre. Dans se but, il attache et hypnotise Sarah afin de tester sa résistance à la peur et provoque la trahison de Vural en lui promettant la liberté.

Le Docteur le provoque en duel et lui fait croire qu'il est l'unique terrien du groupe et que ceux qu'il a vue ne sont qu'une race d'esclaves faiblarde. Pendant qu'ils se combattent, Sarah libère les prisonniers et Harry sabote son vaisseau. Après le sacrifice de Vural, Styre rentre dans son vaisseau pour absorber de l'énergie, mais le processus est inversé et il fini par fondre de lui-même. Le Docteur appelle le supérieur de Styre et lui fait croire que les terriens ont mis en déroute ses plans et que la Terre est inattaquable. Laissant les astronautes restant sur la planète, il tente de se téléporter avec Harry et Sarah à bord du Nerva.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Cet épisode commence immédiatement où finit l'épisode précédant et se poursuit dans l'épisode suivant.
  • On retrouve les histoires de castes de la population déjà évoqué dans l'épisode précédant, de la Terre abandonnée à cause d'éruptions solaires et il est beaucoup fait mention de la station Nerva.
  • Le Docteur et Sarah ont déjà croisés un Sontarien dans « The Time Warrior » d'ailleurs Sarah est persuadé en voyant Styre qu'il s'agit du commandant Linx.
  • Le Docteur explique qu'il a laissé des notes sur les sontariens dans son journal de 500 ans.
  • Le Docteur possède de nombreux objets dans sa poche, une particularité que l'on a vue dans « Robot » et que l'on va retrouver dans « La genèse des Daleks. »

Références Extérieures[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

L'idée de l'épisode vient de la volonté du nouveau script-éditor (responsable des scénarios) Robert Holmes de remplacer les longs épisodes en 6 parties par des épisodes de 4 et 2 parties. Au lieu de faire un épisode avec un tournage en extérieur puis un tournage en studio, il tenta deux épisodes avec la même équipe, l'un se déroulant intégralement en intérieur (« The Ark in Space ») et l'autre totalement en extérieur. Les deux étant liés par un même scénario.

Il s'agit de la première histoire en deux parties depuis « The Rescue » (1965) et le seul épisode n'ayant aucune scène se déroulant en intérieur.

Scénarisation[modifier | modifier le code]

À l'époque où le premier épisode se nommait encore “Space Station” Robert Holmes engagea le duo Bob Baker et Dave Martin déjà responsable de l'épisode « The Three Doctors » afin d'écrire l'épisode sur l'idée d'une Terre déserté dans le futur et du retour des sontariens, la race inventée dans « The Time Warrior. » Les deux scénaristes furent commissionnés le 23 mai 1974 pour écrire le script sous le nom de "The Destructors" (les Destructeurs.)

Afin de capitaliser sur le fait qu'un seul costume de sontarien est disponible, Baker et Martin font en sorte que celui-ci soit seul et ne communique que via des écrans. Ils avaient aussi souhaités que l'épisode se déroule dans l'ouest de Londres, près d'un monastère détruit afin de montrer des traces de civilisation, et un bout de la colonne Nelson en clin d'œil au film de 1968 La Planète des singes. En juillet, Robert Holmes rajoute une intrigue secondaire dans laquelle Vural est manipulé par le Sontarien.

Autour du mois de septembre 1974, Holmes et le producteur Philip Hinchcliffe décident de changer le titre de l'épisode en "The Sontaran Experiment" au détriment de Baker et Martin qui estimèrent que cela trahit la surprise de la fin de la première partie.

Pré-production[modifier | modifier le code]

Malgré la volonté d'Holmes de réduire les coups, un nouveau costume de sontarien est construit pour être plus léger suite aux plaintes de l'acteur Kevin Lindsay.

Casting[modifier | modifier le code]

  • La plupart des acteurs sont sud africain, car Baker et Martin souhaitait qu'on ai l'impression que dans le futur, l'accent anglais se soit développé en entre chose[1].
  • L'acteur Kevin Lindsay jouait déjà le rôle du soldat sontarien Linx dans «The Time Warrior.» Il s'agit de son dernier rôle avant sa mort en 1975 suite à des faiblesses cardiaques.
  • Glyn Jones, qui joue le rôle de Krans était connu de la production pour avoir écrit l'épisode «The Space Museum» en 1965[2].
  • Terry Walsh était la doublure de Tom Baker pour certaines scènes.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Rodney Bennett, un nouveau réalisateur pour la série qui devait réaliser « The Ark in Space » dans la foulée. L'idée étant de gagner du temps et de l'argent, en réalisant entièrement The Ark in Space en studio et The Sontaran Experiment en extérieur.

Malgré les demande des auteurs, le tournage ne put se faire à l'endroit prévu et fut réécrit afin de pouvoir se faire dans les plaines rocheuses de Postbridge et Manaton dans le Parc naturel du Dartmoor[3]. Le tournage devait s'effectuer sur quatre jours du 26 au 29 septembre 1974, mais le 29 à Manaton, Tom Baker se claquera la clavicule en effectuant la scène où il se bat contre Styre. La production de l'épisode fut arrêté et ne reprit que le 2 octobre. Tom Baker fut doublé par l'acteur Terry Walsh pour certaines scène et cachait son attelle cervicale sous sa large écharpe. À cause de sa mauvaise condition physique, l'acteur Kevin Lindsay fut lui aussi remplacé par un cascadeur ce qui fait que sur certains plans, aucun des deux acteurs originaux ne se battait l'un contre l'autre.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 22 février 1975 24:27 11 Bandes couleurs PAL
Épisode 2 1er mars 1975 25:00 10,5 Bandes couleurs PAL
Diffusé en deux parties du 22 février au 1er mars 1975, l'épisode eu un très bon score d'audience[4].

L'épisode attira l'attention de l'activiste puritaine Mary Whitehouse, en particulier le passage où le Styre force deux astronautes à tenir une lourde barre au-dessus de Vural dont il augmente le poids. Elle critiquera d'autres passages issues de « La genèse des Daleks » et « The Deadly Assassin »[5]

Critiques[modifier | modifier le code]

En 1995 dans le livre "Doctor Who : The Discontinuity Guide", Paul Cornell, Martin Day, et Keith Topping pensent que l'épisode est "réussi malgré ses limitations techniques évidentes." Ils saluent la prouesse artistique pour l'époque, même si le Marshall et le robot ne sont pas très convaincants[6]. Les auteurs de "Doctor Who : The Television Companion" (1998) estiment que l'idée de mettre en scène un sontarien en train de tester les humains est idiot mais aiment l'atmosphère, la tension, le tournage en extérieur et la réalisation[7].

En 2010, Patrick Mulkern de Radio Times décrira l'épisode comme "cours, tendu et sadique" et estime que "l'impulsion et le panache de l'épisode font oublier les problèmes de logique."[8] Sur le site DVD Talk, Stuart Galbraith donnera à l'épisode la note de 3,5 sur 5 et dira que "ses principaux atouts viennent de ses limitations scénaristiques."[9]

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre Doctor Who and the sontaran experiment par Ian Marter lui-même et publié en décembre 1978. Il porte le numéro 56 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Plaçant son roman en dehors de toute continuité, le Docteur et ses compagnons arrivent et repartent dans le TARDIS à la fin de l'épisode. Contrairement à ce qui est dit dans l'épisode, les Sontariens ne se servent pas de la Terre pour la guerre contre les Rutans. Aucune traduction n'a été faite de ce roman à ce jour.

Édition VHS, Laserdisc et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni, États-Unis et au Canada.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Wiggins, Martin (Production text commentary writer). The Sontaran Experiment [DVD]. La scène se produit à episode 1, 12:06–13:06.
  2. Wiggins, Martin (Production text commentary writer). The Sontaran Experiment [DVD]. La scène se produit à episode 1, 12:06–13:06.
  3. (en) « The Sontaran Experiment - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 16 octobre 2013)
  4. (en) « The Sontaran Experiment », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  5. « David Maloney », The Independent, Londres,‎ 10 août 2006 (lire en ligne)
  6. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books,‎ 1995 (ISBN 0-426-20442-5), « The Sontaran Experiment »
  7. (en) Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, 1st ed.,‎ 1998 (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  8. Patrick Mulkern, « Doctor Who: The Sontaran Experiment », Radio Times,‎ 7 juin 2010 (consulté le 24 mars 2013)
  9. Stuart Galbraith, « Doctor Who: The Sontaran Experiment », DVD Talk,‎ 16 juin 2007 (consulté le 24 mars 2013)