Temple d'Amon (Amada)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Temple d'Amon.
Temple d'Amon d'Amada
Temple de l’Égypte antique
Divinité Amon
Époque Nouvel Empire
Constructeur Thoutmôsis III
Amenhotep II
Thoutmôsis IV
Séthi Ier
Ville Amada
Coordonnées 22° 43′ 52″ N 32° 15′ 45″ E / 22.731111, 32.262522° 43′ 52″ Nord 32° 15′ 45″ Est / 22.731111, 32.2625  

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Temple d'Amon d'Amada

Le temple d'Amon situé à Amada est un temple égyptien, dédié à l'origine à Horus, puis voué au culte d'Amon, puis Amon-Rê et Rê-Horakhty. Il est construit sous la XVIIIe dynastie (Nouvel empire), sous les règnes de Thoutmôsis III, Amenhotep II puis agrandi par Thoutmôsis IV afin d'y faire son propre temple des millions d'années ; il ajoute une salle hypostyle de douze piliers avec murs d'entrecolonnement. Par la suite, Séthi Ier fait construire le pylône et Ramsès II restaurer les reliefs martelés sous Akhénaton.

Décor[modifier | modifier le code]

Les scènes peintes sont d'une grande qualité, représentant les deux premiers pharaons : le registre supérieur, consacré à Thoutmosis III vénérant Amon s'harmonise avec le registre inférieur figurant Amenhotep II devant Rê-Horakhty, dans une même symbolique. Thoutmôsis IV se fait représenter en double pour être en harmonie avec les deux critères d'Amon-Rê : le soleil et le fleuve.

Déplacement[modifier | modifier le code]

En raison de la construction du haut barrage d'Assouan, il a été déplacé par une équipe française. Dans l'impossibilité de le découper en bloc sans endommager les sculptures et peintures, il fut transporté, d'un seul tenant maintenu par des cerclages métalliques, sur une distance de 2,6 kilomètres. Les travaux durèrent six mois, dont trois uniquement pour le déplacement vers le nouveau site appelé La Nouvelle Amada.

Lors du sauvetage des temples de Nubie dans les années 1960, ont également été réinstallés le temple de Derr et la tombe de Pennout, vice roi de Nubie sous Ramsès VI.

Lien externe[modifier | modifier le code]