Télomérase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Télomérase

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

structure secondaire de la sous-unité ARN de la télomérase humaine. Le pseudonœud est à gauche.

N° EC EC 2.7.7.49
N° CAS 9068-38-6
Données
IntEnz Vue IntEnz
BRENDA Entrée BRENDA
IUBMB 2.7.7.49 à l'IUBMB
KEGG Entrée KEGG
MetaCyc Voie métabolique
PRIAM Profil
PDB Structures
GO AmiGO / EGO

La télomérase est une enzyme qui, lors de la réplication de l'ADN chez les eucaryotes, permet de conserver la longueur du chromosome en ajoutant une structure spécifique à chaque extrémité : le télomère (du grec τέλος, extrémité ou fin). Bien que composé de désoxyribonucléotides comme le reste du chromosome, le télomère est synthétisé suivant un mode différent de la réplication classique de l'ADN.

Les télomérases sont des ribonucléoprotéines (assemblage d'ARN et de protéines) qui catalysent l'addition d'une séquence répétée spécifique à l'extrémité des chromosomes. Cette séquence riche en nucléotides T et G est (TTAGGG)n chez les vertébrés (donc chez l'espèce humaine), avec un nombre de répétition n de l'ordre de quelques centaines à quelques milliers. Le composant ARN de la télomérase sert de matrice pour la synthèse de l'ADN.

Historique[modifier | modifier le code]

L'enzyme a été découverte par Elizabeth Blackburn et Carol Greider en 1985[1] qui ont reçu le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2009.

Structure[modifier | modifier le code]

Une carte conceptuelle montrant le composant protéique de télomérase (hTERT) en gris et le composant ARN (hTERC) en jaune.

La composition protéique de la télomérase humaine a été identifiée en 2007 par le Dr Scott Cohen et son équipe de recherche médicale du Children's Institute en Australie [5]. Elle se compose de deux sous-unités:

  • La sous-unité protéique ou TERT (Telomerase reverse transcriptase). La région codante du gène TERT a 3396 bp, et se traduit par une protéine de 1131 acides aminés. C'est une enzyme à activité transcriptase inverse, un ADN polymérase ARN-dépendante qui assure la synthèse de la séquence télomérique en utilisant l'autre sous-unité ARN comme matrice.
  • La sous-unité ARN ou TERC (Telomerase RNA component). C'est un ARN structuré de 451 nucléotides comportant plusieurs régions en tige et boucles et un pseudo-nœud. Une des boucles de ce pseudo-nœud contient la séquence qui sert de matrice à la synthèse de la répétition télomérique.

Fonction[modifier | modifier le code]

En utilisant le pseudo-nœud du TERC comme modèle, le TERT ajoute une séquence répétée de six nucléotides: 5'-TTAGGG (chez tous les vertébrés, la séquence est différente chez d'autres organismes) à l'extrémité 3' des chromosomes. Ces répétitions TTAGGG (avec les différentes protéines partenaires associées) sont appelées télomères. La région modèle de TERC est 3'- CAAUCCCAAUC-5'.

Applications cliniques[modifier | modifier le code]

Sans l'action des télomérases qui remettent la partie perdue à chaque division cellulaire, au bout d'une quarantaine de divisions, le chromosome perdrait les informations de ses derniers gènes et la cellule deviendrait non viable et mourrait (apoptose).

La télomérase ne s'exprime que peu voire pas dans les cellules somatiques, alors qu'elle est très active dans les cellules germinales. Ce manque d'activité dans les cellules somatiques induit une entrée en sénescence des cellules.

La télomérase est également très active durant la période embryonnaire et fœtale. Sa synthèse est dépendante du gène TERT.

Le niveau d'activité cellulaire de la télomérase est augmenté dans les cellules cancéreuses. C'est un des facteurs qui contribuent à la prolifération et à l'immortalisation des cellules cancéreuses. L'augmentation de l'activité de la télomérase est l'une des 3 plus importantes phases du cancer. Le développement de molécules dirigées contre la télomérase offre ainsi une perspective de traitement des cancers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]