Chordés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Cordée.

Les chordés ou cordés (Chordata) sont un embranchement d'animaux bilatériens deutérostomiens. Trois sous-embranchements sont réunis dans ce groupe : les Céphalocordés, les Urocordés (tuniciers) et les Crâniés (myxines et vertébrés), ces deux derniers étant parfois réunis sous le taxon Olfactores.

Traits particuliers des Chordés[modifier | modifier le code]

Notocorde[modifier | modifier le code]

Leur nom provient de la notochorde, une lamelle cartilagineuse d'origine mésodermique située du côté dorsal de l'animal, mais ventrale par rapport au tube nerveux. Elle joue un rôle crucial lors de l'embryogenèse et a en outre un rôle de soutien et de protection du tube nerveux chez les chordés primitifs. Chez les vertébrés, qui constituent un sous-embranchement des chordés, la notochorde régresse généralement à l'âge adulte pour être remplacée par la colonne vertébrale.

Système nerveux[modifier | modifier le code]

Leur système nerveux, en forme de tube, est situé au-dessus y compris chez l'embryon humain, on dit que les chordés sont épineuriens, au contraire des protostomiens (qui sont dits hyponeuriens). Le tube nerveux se met en place par neurulation, c'est-à-dire par invagination d'une zone particulière de l'épiblaste dorsal[1].

Tube digestif[modifier | modifier le code]

Les chordés sont également caractérisés par un pharynx (partie antérieure du tube digestif), percé de fentes branchiales au moins à l'état embryonnaire et qui a un rôle respiratoire quand ces fentes persistent à l'âge adulte : ce sont des Pharyngotrèmes.

Appareil circulatoire[modifier | modifier le code]

Les organes sont approvisionnés en dioxygène par un système circulatoire clos, où la circulation sanguine est activée par un cœur composé de plusieurs cavités (de 2 à 4 pour les mammifères).

Intérêt évolutif[modifier | modifier le code]

Cet embranchement a connu une très importante diversification depuis son apparition au cambrien (vers 500 Ma, présumé présent dans la faune de Burgess avec le genre Pikaia) : alors que les céphalochordés et les urochordés sont restés peu diversifiés et exclusivement marins, les vertébrés ont eu une évolution fulgurante et ont conquis tous les milieux de la planète, avec leurs premiers pas sur terre au dévonien supérieur (il y a environ 370 Ma). Aujourd’hui, avec les baleines, ils comprennent les animaux les plus grands que la terre ait jamais portés.

Liste des classes[modifier | modifier le code]

Parmi les chordés, on trouve :

Les Urocordés et Céphalochordés sont également repris sous le terme Prochordés. Ce groupe est paraphylétique car exclut les Crâniés. En phylogénie, on regroupe plutôt les Urocordés et les Crâniés sous le taxon Olfactores.

En classification classique, les chordés sont composés de :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Beaumont A et Cassier P, Biologie animale Tome 3, Paris, Dunod université,‎ 1987, 1-2 p. (ISBN 2-04-016946-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :