Sybase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sybase, an SAP company
Image illustrative de l'article Sybase
Logo

Dernière version 15.7 (2011)
Environnements UNIX, Linux, Microsoft Windows, Mac OSX
Type SGBD
Licence propriétaire
Site web http://www.sybase.com/
Siège social de Sybase à Dublin, Californie, États-Unis.

Sybase est un éditeur de logiciels fondé en 1984. Sybase fournit des solutions d'infrastructure d'entreprise, des solutions de mobilités de logiciel pour la gestion de l'information, pour le développement, et pour l'intégration.

Cette société est principalement connue pour son logiciel de gestion de base de données. Celui-ci fait partie des SGBD les plus importants du marché avec Oracle, IBM DB/2, Microsoft SQL Server, MySQL et PostgreSQL.

Le 12 mai 2010 SAP, société allemande, annonce son intention de racheter Sybase, valorisant l'entreprise à 5,8 milliards de dollars[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Sybase a été fondée en 1984 par Mark Hoffman, Bob Epstein, Jane Doughty et Tom Haggin au domicile de Bob Epstein à Berkeley en Californie. Ensemble, ils ont créé un système de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) où les informations sont organisées et disponibles aux ordinateurs d'un réseau.

Fin 1986, Sybase offrait ses premiers programmes en test, et en mai 1987 rendait disponible le système SYBASE, le premier SGBDR de haute performance pour les applications en ligne. Plutôt que de fournir une grande base de données stockée sur un mainframe, le système SYBASE fournissait un accès base de données en architecture client/serveur. Sybase a été le premier à fournir une base de données relationnelle en mode client/serveur. Sybase a ainsi fourni au projet du Génome Humain des licences pour la première génération de bases de données relationnelle client/serveur.

À cette époque, Sybase appelait son serveur de données "Sybase SQL Server". Sybase a signé un accord avec Microsoft pour partager le code source du serveur de données et distribuer sous OS/2 comme "SQL Server". Jusqu'à la version 4.9, les logiciels Sybase et Microsoft SQL Server étaient pratiquement identiques. À la suite de désaccords entre les deux sociétés concernant le partage des revenus, Sybase et Microsoft ont décidé d'arrêter l'accord. Les produits ont ainsi évolué de façon différente, codes sources distincts.

Bien que l'héritage commun soit évident, tant au niveau du langage procédural Transact SQL (T-SQL) qu'au niveau des structures de base de l'architecture du serveur de données, la différence majeure entre les serveurs de données Sybase et Microsoft est que les serveurs de données Sybase sont orientés UNIX alors que le serveur de données Microsoft a été adapté et optimisé pour le système d'exploitation Microsoft Windows NT. Sybase continue à offrir des versions pour Windows, plusieurs variétés d'UNIX et GNU/Linux.


En octobre 1989, Sybase a sorti de nouveaux produits : les bibliothèques de connectivité Open Client et Open Server. Ces APIs fournissaient des interfaces génériques de communication client/serveur. Avec ces nouvelles offres, le chiffre d'affaires de Sybase a atteint 56 millions de dollars en 1989. Deux ans après, en août 1991, Sybase entrait en bourse.

En juin 1992, Sybase annonce sa dernière génération logiciels. Dénommée System 10, cette famille de produits a été conçue pour fournir aux entreprises un framework pour les aider à migrer leurs applications des infrastructures grands systèmes aux systèmes ouverts client/serveur. En avril 1993, Sybase présente son premier composant de la famille System 10, OmniSQL Gateway. Plus tard cette année, Sybase dévoile le reste des composants de la famille System 10. Cela inclut SQL Server 10, Backup Server, SQL Monitor, les APIs Open Client/Server et SA Companion.

En 1994, Sybase acquiert Powersoft, leader dans les outils de développement client/serveur avec 40 % de part de marché. Sybase acquiert ainsi Powerbuilder, outil de développement RAD. Cette acquisition marque aussi l'entrée de Sybase dans le marché de la mobilité avec WATCOM SQL, que Sybase renomme en SQL Anywhere. En 2000, Sybase lance sa division de mobilité, Sybase Anywhere. SQL Anywhere devient ainsi le produit phare de Sybase dans le domaine de la mobilité et permet à Sybase de devenir le leader dans le marché des bases de données mobiles.

En perte de vitesse fin des années 1990, Sybase revient à la profitabilité sous la houlette de John CHEN en 2000. Depuis 2000, Sybase maintient sa profitabilité, s'est réinventé avec la nouvelle stratégie 'Unwired Enterprise'. 'Unwired Enterprise' consiste à permettre aux entreprises de diffuser, d'exploiter des informations d'entreprise sur n'importe quel matériel, des grands ordinateurs aux mobiles. L'offre 'Unwired Enterprise' combine les technologies des produits de gestion de données Sybase à ces nouveaux produits mobiles. Sybase a en effet étoffé son offre mobile par une série de plusieurs acquisitions. En 2006, Sybase termine l'acquisition de Mobile 365 (renommé Sybase 365). Cette acquisition permet à Sybase d'entrer dans le marché de la messagerie mobile et du commerce électronique mobile.


Sybase a maintenu une forte position dans les produits de gestion de données. Les produits phares sont Sybase Adaptive Server Enterprise (le serveur de données transactionnel), Sybase IQ (le serveur de données décisionnel) et Replication Server (un middleware qui permet de répliquer/distribuer/sécuriser des bases de données Sybase ou non). Sybase possède une forte présence dans le domaine des services financiers, des télécommunications, des technologies et des marchés publics.

Sybase a dépassé le milliard de dollars en 2007. En 2010, SAP acquiert Sybase pour 5.8 milliards de dollars.

Historique de Sybase[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Sybase (initialement Systemware) est fondée par Mark Hoffman, Bob Epstein, Jane Doughty et Tom Haggin au domicile de Bob Epstein en Californie.
  • 1988 : Sybase et Microsoft nouent un partenariat pour porter SQL Server sur Windows et OS/2
  • 1989 : Sybase lance Replication Server, un middleware qui transfère et synchronise les données.
  • août 1991 : Sybase entre en bourse au prix 6.75$.
  • 1993 : Sybase et Microsoft rompent leur partenariat. Microsoft rachète le code Windows de la base de données pour continuer la solution sous le nom de Microsoft SQL Server 6.0.
  • 1994 : sortie SQL Server system 10.
  • Novembre 1994 : Sybase acquiert Powersoft, qui avait racheté WATCOM en 1993.
  • 1995 : Sybase lance PowerDesigner (AMC Designer sur le marché français), une solution de modélisation.
  • 1995 : Sortie de la version 11.5. SQL Server est renommé Adaptive Server Enterprise (ASE).
  • 1995 : Sortie SQL Anywhere 5. Elle inclut SQL Remote, SQL Central. Elle implémente la syntaxe Transact SQL, et le support de Sybase Replication Server.
  • 1996 : Mitchell Kertzman (PDG de PowerSoft) devient PDG de Sybase.
  • 1996 : Sybase lance Sybase IQ, la première plateforme décisionnelle en stockage en colonnes.
  • Octobre 1998 : John Chen est nommé PDG.
  • 1998 : sortie de SQL Anywhere 6. SQL Anywhere devient "Adaptive Server Anywhere" faisant partie de l'environnement the "SQL Anywhere Studio".
  • 2000 : iAnywhere Solutions, Inc est fondée et devient une division de Sybase. iAnywhere est la division de mobilité de Sybase.
  • Juin 2001 : Sybase acquiert New Era of Networks, une entreprise d'EAI.
  • Novembre 2003 : Sybase lance sa stratégie “Unwired Enterprise”.
  • 2004 : Sybase acquiert XcelleNet pour etoffer son offre Unwired Enterprise.
  • Septembre 2005 : sortie de Adaptive Server Enterprise 15.0.
  • Aout 2006 : sortie de SQL Anywhere 10.
  • Novembre 2006 : Sybase acquiert Mobile 365, une entreprise de messagerie, et la renomme Sybase 365.
  • Février 2008 : Sybase sort Adaptive Server Enterprise, Cluster Edition comparable à Oracle RAC shared-everything cluster, mais basée sur une architecture ouverte et moins onéreuse.
  • Mai 2008 : le serveur Sybase IQ analytics server établit un record (Guinness World Record) en supportant le plus grand entrepôt de données jamais construit.
  • Mai 2008 : Sybase lance RAP – The Trading Edition, une plateforme décisionnelle pour Wall Street.
  • Aout 2008 : Sybase dévoile Sybase Unwired Platform (SUP), une plateforme pour développer des applications mobiles au sein d'environnements hétérogènes.
  • Septembre 2008 : Sybase 365 étend l'interopérabilité de messagerie avec le lancement de son offre globale Multi-media Messaging Exchange, MMX 365.
  • Mars 2009 : Sybase et SAP nouent un partenariat pour offrir la suite d'applications SAP Business Suite pour mobiles : iPhone, Windows Mobile, BlackBerry et autres.
  • Mai 2009 : Sybase commence à packager MicroStrategy BI avec Sybase IQ server.
  • Septembre 2009 : Sybase et Verizon nouent un partneriat pour gérer des solutions mobiles pour les entreprises au niveau mondial avec Verizon’s Managed Mobility Solutions, qui utilise les solutions Sybase de mobilité.
  • Décembre 2005 : sortie de Adaptive Server Enterprise 15.5. ASE 15.5 amène comme innovation majeure la base de données en mémoire.
  • Mai 2010 : SAP fait une offre pour acquérir Sybase à 5.8 milliards de dollars US.
  • Juillet 2010 : SAP conclut l'acquisition de Sybase.
  • Février 2011 : Sybase est positionné dans le cadran magique des leaders du rapport Gartner's 2011 Data Warehouse Database Management System Magic Quadrant.

Logiciels Sybase[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]