H2 (base de données)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
H2 (base de données)
Image illustrative de l'article H2 (base de données)
Logo

Environnements Multiplate-forme
Type Base de données relationnelle
Licence Mozilla Public License ou Eclipse Public License
Site web [2]

H2 est un système de gestion de base de données relationnelle écrit en Java. Il peut être intégré à une application Java ou bien fonctionner en mode client-serveur[1]. Son fichier jar est petit : environ 1 Mo[2].

C'est un logiciel open source distribué en licences Mozilla Public License (version modifiée[3]) ou Eclipse Public License.

Description[modifier | modifier le code]

H2 supporte un sous-ensemble du standard SQL[4]. Il propose des interfaces de programmation (APIs) SQL et JDBC ; toutefois il peut aussi utiliser le pilote ODBC PostgreSQL et se comporter en serveur PostgreSQL[5].

Les tables peuvent être créées en mémoire vive ou sur disque. Elles peuvent être persistantes ou temporaires. Les index sont des tables de hachage et des arbres pour les tables en mémoire, et des arbres B pour les tables sur disque[6]. Toutes les manipulations de données sont transactionnelles. Le verrouillage au niveau table, ainsi que la concurrence multiversion sont implémentés. Le protocole de Commit en 2 phases est aussi supporté, mais les APIs standard de transactions distribuées ne sont pas implémentées. La sécurité est assurée par : contrôle d'accès basé sur les rôles, chiffrement SHA-256 des mots de passe, chiffrement des données avec AES ou XTEA. Les connexions SSL / TLS sont supportées en mode client-serveur ainsi que via l'application en ligne de commande (console)[7].

Deux systèmes de recherche plein texte sont inclus : une implémentation native, et une autre utilisant Apache Lucene[8].

La base de données se protège des injections SQL en réclamant l'utilisation d'expressions avec paramètres formels. Cette fonctionnalité est appelée disabling literals (désactivation des valeurs littérales)[9].

Depuis la version 1.1.111, la base "en mémoire" H2 peut tourner au sein de Google App Engine[10].

Utilitaires[modifier | modifier le code]

Sont inclus :

  • Un serveur web intégré
  • Une console web
  • Des outils en ligne de commande pour
    • démarrer ou arrêter un serveur
    • sauvegarder ou restaurer une base[11]
  • Une console en ligne de commande[12].

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement de H2 a débuté en mai 2004, et fut publié en décembre 2005. L'auteur du moteur est Thomas Mueller. Il a également développé le SGBD Java Hypersonic SQL[13] avant d’arrêter son développement qui a été repris par le HSQLDB Group[14]. Le nom H2 signifie Hypersonic 2 ; toutefois H2 a été écrit à partir de zéro[15],[16] et n'a pas de code commun avec Hypersonic ou HSQLDB.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Connection Modes », h2database.com
  2. (en) « Jar File Download », h2database.com
  3. La modification de la MPL consiste en un en-tête de fichier plus court, et le nom de la licence : voir (en) « License », h2database.com
  4. (en) « SQL Grammar », h2database.com
  5. (en) « ODBC Driver », h2database.com
  6. (en) « Creating tables », h2database.com
  7. (en) « Security Protocols », h2database.com
  8. (en) « Fulltext Search », h2database.com
  9. (en) « Protection against SQL Injection », h2database.com
  10. (en) « H2 Database on GAE », gaevfs
  11. (en) « Command Line Tools », h2database.com
  12. (en) « The Shell Tool », h2database.com
  13. (en) [1]
  14. (en) History
  15. (en) « History of the H2 Database Engine », h2database.com
  16. (en) « Write Your Own Database, Again », thecodist.com

Liens externes[modifier | modifier le code]