Redis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Redis
Développeur Salvatore Sanfilippo et Pieter Noordhuis
Première version 2009
Dernière version 2.8.7 (5 mars 2014)
État du projet en développement actif
Écrit en C
Environnement Multiplate-forme
Type Base de données clef-valeur
Licence BSD
Site web http://redis.io/

Redis (de l'anglais REmote DIctionary Server qui peut-être traduit par « serveur de dictionnaire distant » et jeu de mot avec Redistribute[1]) est un système de gestion de base de données clef-valeur scalable, très hautes performances, écrit avec le langage de programmation C ANSI et distribué sous licence BSD. Il fait partie de la mouvance NoSQL et vise à fournir les performances les plus élevées possibles.

Historique[modifier | modifier le code]

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

Données manipulées[modifier | modifier le code]

Redis permet de manipuler des types de données simples : chaînes de caractères, tableaux associatifs, listes, ensembles et ensembles ordonnés.

Stockage en RAM[modifier | modifier le code]

Une des principales caractéristiques de Redis est de conserver l'intégralité des données en RAM. Cela permet d'obtenir d'excellentes performances en évitant les accès disques, particulièrement coûteux.

Lorsque la taille des données est trop importante pour tenir en mémoire, Redis peut également utiliser de la mémoire virtuelle.

Afin d'assurer la conservation des données en cas d'incident — la mémoire vive étant volatile — Redis offre la possibilité de « capturer » l'état de la base dans un fichier. Cette technique ne permettant pas de garantir la conservation des manipulations effectuées entre deux captures, il est également possible de conserver une trace de toutes ces manipulations. En cas d'incident, la base peut être restaurée en les ré-appliquant dans l'ordre.

Déploiement[modifier | modifier le code]

Redis supporte la réplication via un modèle maître-esclave à des fins de résistance aux pannes et de répartition de la charge. Toutes les écritures doivent se faire via l'instance maîtresse, mais il est possible de faire des lectures sur les instances esclaves — si toutefois il n'y a pas de besoin critique d'accéder avec certitude à des données mises à jour.

Mises en œuvre notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]