Sites de bagnes australiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sites de bagnes australiens *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Le pénitencier de Port Arthur
Le pénitencier de Port Arthur
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Type Culturel
Critères (iv) (vi)
Superficie 1 503 ha
Zone tampon 3 747 ha
Numéro
d’identification
1306
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 2010 (34e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les sites de bagnes australiens est une sélection de onze colonies pénitentiaires, sur le territoire australien. Ils sont inscrits depuis 2010 sur la liste du patrimoine mondial[1].

Les colonies pénitentiaires sont parmi les milliers qu'établirent l'Empire britannique en Australie aux XVIIIe et XIXe siècles autour de Sydney (dont Hyde Park Barracks) et dans l'île de Tasmanie (dont Port Arthur), mais aussi dans l'île Norfolk et à Fremantle (dont la prison de Fremantle). Ces sites accueillirent des dizaines de milliers de condamnés. Chacun avait une vocation propre, qu'il s'agisse d'enfermement punitif ou de rééducation par le travail forcé au service du projet colonial.

Selon l'UNESCO, « ils présentent les meilleurs exemples survivants de la déportation de criminels à grande échelle et de l'expansion colonisatrice des puissances européennes par la présence et le travail des bagnards. »

Les onze sites[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://whc.unesco.org/en/list/1306

Sur les autres projets Wikimedia :