Senna occidentalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Senna occidentalis, le faux kinkéliba ou café-nègre, est une espèce de sous-arbustes de la famille des Caesalpiniaceae, ou des Fabaceae, sous-famille des Caesalpinioideae, selon la classification phylogénétique.

Autres noms communs : Balambala, café moka femelle, café puant, zépyant, bentamaré, café bâtard, casse-puante, dartrier.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Cassia occidentalis L.

Usages médico-traditionnels[modifier | modifier le code]

Cette plante présente beaucoup des vertus médicinale d'après l'étude de Kambu[1] que voici:

  • Lombalgies: tige feuillées fraiche ou sèche écrasée puis mélangée avec l'huile de palme, en massages.
  • Diabète, ictère, malaria, fatigue générale: décocté des feuilles fraiches de la plante entière, per os.
  • Mercure de serpent: suc des feuilles fraiches écrasées, en application.
  • Lochies, arthralgies: infusé des graines, per os.
  • Congestion pulmonaire: poudre des feuilles sèches et infusé, per os.
  • Névralgies intercostales: pulpe des feuilles fraiches écrasés, en application locale; macéré ou décocté des feuilles et des racines, per os.
  • Éruptions cutanées diverses: suc de feuilles, en application locale.
  • Blennorragie: macéré de racines, per os.
  • Purgatif, laxatif: macéré de la plante entière, en lavement et décocté ou macéré des feuilles, per os.
  • Fièvre palustre: décocté de graines, des racines ou de feuilles, per os; plante entière, en application humide (bain de vapeur).
  • Ictère: décocté de tiges feuillées, per os.
  • Vermifuge: décocté ou macéré des feuilles.
  • Toux: décocté d'écorce de racines, per os.
  • Abcès: feuilles écrasées, en cataplasme.
  • Diurétique: décocté des racines ou des feuilles, per os.
  • Rhumatisme: feuilles ramollies au feu, en application locale.
  • Hémorroïdes: décocté des feuilles, per os.
  • Faciliter les accouchements: décocté des feuilles ou de racines, per os.
  • Succédané du café: graines détoxiquées par torréfaction(café nègre)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kambu Kabangu, Apport des plantes médicinales africaines à la thérapeutique moderne, U35 Centre de Recherches Pédagogiques, Kinshasa, 1900

Liens externes[modifier | modifier le code]

Modèle:Autres projetshie