Selenicereus grandiflorus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fleur de Selenicereus grandiflorus à la Jamaïque

Selenicereus grandiflorus est une espèce de cactus du genre Selenicereus originaire des Antilles, du Mexique et d'Amérique centrale qui est appelé communément cactus vanille, ou reine de la nuit[1]. Lorsque Carl von Linné le décrivit en 1753, c'était le cactus le plus grand de son époque[2]. Depuis d'autres espèces de Selenicereus plus grandes ont été décrites.

Description[modifier | modifier le code]

Ce cactus grimpant possède de longues tiges jusqu'à 5 mètres de longueur[3] d'un diamètre de 1 à 2,5 cm avec au moins sept côtes. Ses fleurs jaunâtres ont la particularité de ne fleurir qu'une nuit à la fin du printemps ou au début de l'été et blanchissent au fil des heures. Elles mesurent entre 17 et 22,5 cm de longueur dégageant une odeur ressemblant à celle de la vanille.

Ses fruits de forme ovale vont du rose au magenta et mesurent huit centimètres de longueur.

Culture[modifier | modifier le code]

Ce cactus ne supporte pas les températures en dessous de °C. Cette plante épiphyte a besoin d'un compost contenant suffisamment d'humus dont l'humidité est maintenue en été. Il préfère le soleil. En Europe, des spécimens sont présentés au public au jardin botanique de Saint-Pétersbourg et à celui de Belgique (Jardin botanique de Meise).

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Selenicereus grandiflorus subsp. grandiflorus
  • Selenicereus grandiflorus subsp. lautneri Ralf Bauer

Synonymes[modifier | modifier le code]

Cereus jalapaensis Vaupel (1913)[5], Cereus paradisiacus Vaupel (1913)[6], Cereus roseanus Vaupel (1913)[7], Cereus hallensis Weing. ex Borg (1937, nom. inval. ICBN-Article 32.1c) et Cereus hallensis Weing. ex Borg (1951, nom. inval. ICBN-Article 36.1).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nommé également en français princesse de la nuit, cierge à grandes fleurs, vierge à grandes fleurs, fleur d'amour
  2. Il était déjà connu auparavant, car il était cultivé aux jardins royaux d'Hampton Court avant 1700
  3. Parfois dix mètres

Bibliographie[modifier | modifier le code]