Sénat australien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sénat (Australie))
Aller à : navigation, rechercher

Sénat australien
Australian Senate

Type
Type Chambre haute
Présidence
Président John Hogg (Parti travailliste)
Élection 26 août 2008
Structure
Membres 76
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Composition

Groupes politiques
Élection
Dernière élection 7 septembre 2013

Parliament House, Canberra, Territoire de la capitale australienne

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie du lieu de réunion

Divers
Site web http://www.aph.gov.au/senate/
Politique en Australie
Image illustrative de l'article Sénat australien

Le Sénat australien (en anglais : The Senate, ou the upper house[1]) est la Chambre Haute du Parlement d'Australie. La chambre basse est appelée Chambre des représentants (en anglais : The House of Representatives).

La Constitution australienne précise que le Sénat fait partie du système de gouvernement de la fédération australienne. Mais à la différence d'autres chambres hautes de gouvernements fonctionnant selon le principe du système de Westminster, le pouvoir du Sénat n'est pas limité à un rôle honorifique comme dans d'autres États. Il joue un rôle actif dans le système de vote des lois. Le Sénat australien n'est pas basé sur le système anglais de la Chambre des Lords comme l'est le Sénat canadien mais est basé en partie sur le Sénat des États-Unis avec le même nombre de sénateurs pour tous les États. La Constitution permet ainsi de donner le même pouvoir aux petits qu'aux grands États en leur permettant de modifier les lois.

Bien que le Premier ministre d'Australie soit, par tradition, membre de la Chambre des Représentants, les autres ministres peuvent être membres de l'une ou l'autre chambre et les deux chambres ont sensiblement les mêmes pouvoirs. Comme pour la plupart des Chambres hautes dans les systèmes parlementaires bicaméraux, le Sénat ne peut pas créer de lois qui autorise le gouvernement à utiliser l'argent public ou de lois qui crée de nouveaux impôts, ce rôle étant réservé à la Chambre basse. Cet équilibre entre les deux chambres s'explique en partie par la date de la création de ces chambres, en 1901, donc huit ans avant le confrontation entre Chambre des communes et Chambre des Lords qui s'acheva par la réduction des pouvoirs de la chambre des Lords selon le Parliament Act, mais reflète également la volonté des auteurs de la Constitution d'avoir une Chambre haute qui puisse jouer un rôle de stabilisateur face à une Chambre basse à l'expérience balbutiante à l'époque. De plus, les petits États souhaitaient un pouvoir fort pour le Sénat afin d'offrir un contrepoids au pouvoir des grands États.

En pratique, cependant, presque tous les projets de lois viennent du gouvernement qui a la majorité à la Chambre des Représentants. Ils sont ensuite transmis au Sénat qui peut les voter, les modifier ou les rejeter.

Rejet sénatorial[modifier | modifier le code]

Si le Sénat rejette plusieurs fois un projet de loi voté par la Chambre des représentants, le gouvernement a le choix entre plusieurs solutions :

  • il peut décider d'abandonner son projet, le plus souvent en attendant des jours meilleurs.
  • il peut décider d'accepter de le modifier pour que le Sénat l'accepte.
  • il peut essayer de le faire voter par les deux chambres réunies (la Chambre des Représentants a de par la Constitution, le double de parlementaires que le Sénat).
  • il peut demander au gouverneur général de dissoudre les deux chambres pour organiser de nouvelles élections.

Le 8 octobre 2003, le Premier ministre de l'époque John Howard avait engagé une discussion au Parlement pour savoir comment faire sauter ce système de blocage, mais il s'est heurté à un tel soutien au système existant et à un tel désintérêt dans le public qu'il a dû abandonner son projet de loi.

Sénat actuel[modifier | modifier le code]

À l'heure actuelle, le Sénat compte 76 parlementaires : douze pour chacun des six États à l'origine de la fédération et deux pour chacun des deux territoires continentaux. Les Sénateurs ont un mandat de 6 ans, le Sénat étant renouvelé par moitié tous les 3 ans. L'élection se fait selon un scrutin à vote unique transférable qui permet à l'électeur de voter soit pour un parti soit pour un candidat.

Les élections fédérales de 2013 ont entraîné des modifications dans la composition du Sénat, qui n'entreront en vigueur que le 1er juillet 2014 (hormis pour les sénateurs élus dans les deux territoires qui sont déjà entrés en fonction). La coalition Libéral/National a remporté 34 des 76 sièges tandis que le parti travailliste a obtenu 31 sièges mais ce sont les Verts qui vont, avec 9 sénateurs élus, jouer un rôle prépondérant afin de départager la Coalition de l'opposition.

Présidence[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Australian Government », sur www.australia.gov.au (consulté le 21 octobre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]