Robert Leroux (sociologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robert Leroux est un professeur de sociologie né en 1964 à Saint-Jérôme (Québec).

Études[modifier | modifier le code]

Il détient un diplôme postdoctoral du C.N.R.S. (Centre national de la recherche scientifique, France), un doctorat en sociologie de l’Université Laval (Canada), une maîtrise en sociologie de l’Université de Montréal (Canada) et un baccalauréat en histoire de l’Université de Montréal (Canada).

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné à l’université Laval, l'université de Montréal et à l'University of Alberta, Robert Leroux est devenu un professeur adjoint, puis un professeur agrégé et il a finalement été nommé professeur titulaire à l’Université d’Ottawa, où il enseigne actuellement.

Idées[modifier | modifier le code]

Robert Leroux s’intéresse à l'épistémologie, à l'histoire des sciences sociales et à la pensée libérale. Son livre Lire Bastiat : Science sociale et libéralisme a été couronné du prix Charles-Dupin par Académie des sciences morales et politiques de Paris, section économie politique, en 2008[1]. Ce livre est paru en traduction anglaise chez Routledge en 2011. Il a également publié le premier ouvrage en langue française consacré entièrement à l'économiste autrichien Ludwig von Mises en 2009. Dans la plupart de ses travaux, il veut démontrer que les sciences sociales peuvent parvenir à un niveau de scientificité et de rigueur comparables à ce que l'on trouve dans les sciences de la nature.

Livres publiés[modifier | modifier le code]

  • Raymond Boudon, Y a-t-il encore une sociologie ?, avec Robert Leroux, Paris, Odile Jacob, 2003.
  • Cournot sociologue, Paris, Presses Universitaires de France, 2004.
  • Histoire et sociologie en France, Paris, Presses Universitaires de France, 1998.
  • Ludwig von Mises, vie, œuvres, concepts, Ellipses, Paris, 2009.
  • Lire Bastiat, Science sociale et libéralisme, Paris, Hermann, 2008 (traduction italienne: Rome, Nuova Cultura, 2013).
  • Gabriel Tarde, vie, œuvre, concepts, Paris, Ellipses, 2011.
  • Political Economy and Liberalism in France: The Contributions of Frédéric Bastiat, Routledge, London and New York, 2011.
  • (Avec David M. Hart), French Liberalism in the 19th Century: An Anthology, Routledge, London and New York, 2012.
  • (Avec David M. Hart), L'Âge d'or du libéralisme français, Paris, Ellipses, 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]