Richard Rutt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cecil Richard Rutt
Biographie
Naissance 27 août 1925
Ordination sacerdotale juin 1995
Décès 27 juillet 2011 (à 85 ans)
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason

Cecil Richard Rutt (27 août 1925 - 27 juillet 2011[1]) est un ecclésiastique anglais, anglican converti au catholicisme. Sacré évêque en 1966 pour l'Église anglicane de Corée, il revient en Angleterre en 1974. De 1979 à 1990 il y occupe le siège d'évêque de Leicester. Quatre ans après avoir quitté sa charge, il rejoint l'Église catholique romaine, au sein de laquelle il est ordonné prêtre.

Il est par ailleurs auteur de plusieurs travaux sur la langue, l'histoire et la culture de la Corée. Il a également rédigé un ouvrage de référence sur l'histoire du tricot.

Formation et premiers postes[modifier | modifier le code]

Richard Rutt effectue ses études au Kelham Theological College et au Pembroke College de l'université de Cambridge, dont il sort avec le diplôme de Maîtrise en arts.

En 1952 Richard Rutt reçoit l'ordination sacerdotale au sein de l'Église d'Angleterre[2]. Son premier poste sera prêtre auxiliaire (curate) à la paroisse St George de Cambridge. Mais il décide d'aller en Corée comme missionnaire en 1954.

En Corée : carrière et travaux académiques[modifier | modifier le code]

En 1965 Richard Rutt est promu archidiacre du secteur ouest de Séoul[3]. En juin de l'année suivante, il est nommé évêque auxiliaire pour le diocèse de Taejon par l'archevêque de Cantorbéry[4]. En février 1968 il devient lui-même évêque de Taejon[3].

Richard Rutt épouse Joan Ford à Hong Kong en mai 1969[5]. En 1973 il accède au grade de commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique[6].

Durant son séjour en Corée, de 1954 à 1974, Richard Rutt étudie le langage, la culture et l'histoire de ce pays. Son nom coréen est Tae-yŏng No. Il publie plusieurs travaux universitaires pour la section coréenne de la Royal Asiatic Society[7]. Il collabore ensuite aux recherches historiques du prêtre anglican Roger Tennant[8]. Richard Rutt s'est spécialisé dans la poésie coréenne sijo et dans les formes plus anciennes. Dans la suite de sa carrière, qui se déroule en Angleterre, il adhère à l'Association of Korean Studies in Europe et à la British Association for Korean Studies[9],[10].

Carrière au sein de l'épiscopat anglais[modifier | modifier le code]

En janvier 1974 Rutt se voit nommé à un poste au sein de l'Église d'Angleterre : il devient évêque de St Germans, c'est-à-dire suffragant du diocèse de Truro dont l'évêque est alors Graham Leonard[11]. Il entre dans le Gorsedd des bardes de Cornouailles.

En octobre 1979 il devient évêque de Leicester[12]. Il fait partie, en 1982, de ceux qui s'opposent et font finalement échouer l'accord de réunion de l'Église d'Angleterre avec l'Église méthodiste[13]. En juillet 1985 son ancienneté lui permet d'accéder à la Chambre des Lords[14].

Richard Rutt développe un intérêt pour le tricot et son histoire. Il publie ainsi A History of Hand Knitting en 1987, ouvrage qui devient un classique. Il lègue sa collection d'ouvrages et de magazines anciens sur le thème du tricot à l'université de Southampton[15].

Dans les années 1980, le débat sur l'introduction possible de l'ordination des femmes au sacerdoce se fait de plus en plus vif, et Richard Rutt fait partie de ceux qui s'opposent à cette mesure de façon déterminée, pour des raisons d'ordre théologique. En août 1988, il rabroue publiquement Margaret Thatcher qui s'y était déclarée favorable[16]. Richard Rutt prend sa retraite en 1990[17].

Ministère au sein de l'Église catholique[modifier | modifier le code]

Le synode général de l'Église d'Angleterre décide finalement en 1992 d'autoriser les ordinations de femmes prêtres, les premières commençant à avoir lieu deux ans plus tard. Entre trois et cinq cents prêtres anglicans demandent à être reçus au sein de l'Église catholique[18],[19], avec parmi eux quatre évêques : Graham Leonard devenu évêque de Londres, John Klyberg, Conrad Meyer, et enfin Richard Rutt. En 1994 ce dernier est reçu au sein de l'Église catholique romaine[17]. Il est ordonné prêtre au sein de cette église en juin 1995[20].

Richard Rutt est ensuite prêtre retraité résidant dans la paroisse St Mary Immaculate de Falmouth[21]. En 2009 il est fait prélat d'honneur par le pape Benoît XVI[22]. Il est également chanoine honoraire de la cathédrale de Plymouth[22].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi les œuvres notables[23], on compte

  • 2002 — Martyrs of Korea
  • 1999 — Korea: A Historical and Cultural Dictionary (en collaboration avec James Hoare et Keith Pratt)
  • 1996 — The Book of Changes (Zhouyi): A Bronze Age Document
  • 1987 — A History of Hand Knitting
  • 1980 — Traduction de A Nine Cloud Dream, de Man-jung Kim
  • 1974 — Virtuous Women: Three Classic Korean Novels
  • 1972 — édition annotée de History of the Korean People de James Scarth Gale
  • 1971 — The Bamboo Grove: An Introduction to Sijo
  • 1964 — Korean Works and Days: Notes from the Diary of a Country Priest
  • 1958 — An Introduction to the Sijo, a Form of Short Korean Poem
  • 1956 — The Church Serves Korea

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Annonce sur le site du diocèse de Leicester
  2. Crockford's Clerical Directory, London, Church House, 1975, (ISBN 0108153674[à vérifier : isbn invalide])
  3. a et b "New Bishop of Taejon", The Times, 1er février 1968, p. 10.
  4. (en) "Assistant Bishop in Korea", The Times, 11 juin 1966, p. 12.
  5. "Forthcoming Marriages", The Times, 10 février 1969, p. 10.
  6. Debrett's People of Today, 1er novembre 2000
  7. Richard Rutt, "An Early Koreanologist: Eli Barr Landis, 1865-1898," Transactions of the Korea Branch of the Royal Asiatic Society, 36 (1960)
  8. Charles Roger Tennant, A History of Korea, 1996
  9. The Bamboo Grove: An Introduction to Sijo, ed. Richard Rutt (U. of Michigan Press, 1998)
  10. Rutt, Richard. "The Translation of Korean Literature: Problems and Achievements", In Yonp'o Yi Ha-yun sonsaeng hwagap kinyom nonmunjip palgan wiwonhoe, ed.
  11. "New Post for Korea Bishop", The Times, 16 janvier 1974, p. 14.
  12. "New Bishop of Leicester", The Times, 1er novembre 1978, p. 19
  13. "Clergy Veto Church Unity", The Times, 8 juillet 1982, p. 1.
  14. "New Bishop", The Times, 3 juillet 1985, p. 4.
  15. Présentation : The Richard Rutt Collection sur le site de l'université, où une sélection d'ouvrages remarquables est scannée
  16. (en) Ordination of Women Fine With Thatcher, New York Times, 2 août 1988
  17. a et b Ruth Gledhill, "Bishops Lead Exodus to Rome - Women Priests", The Times, 24 février 1994
  18. (en) Cardinal Basil Hume, OM, The Telegraph, 18 juin 1999
  19. (en) Steve Doughty, Church of England plans male 'superbishops' for rebel clergy who refuse to be led by women, Mail online, 6 juillet 2008
  20. "Catholic Church to Ordain Two Married Anglican Priests", Associated Press, 24 mai 1995
  21. Parishes within Plymouth Diocese
  22. a et b "Pope Hands out Ancient Title to Retired Newquay Churchman", Cornish Guardian, 18 mars 2009
  23. Selon cet outil de mesure de la diffusion en librairie