Richard La Nicca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Richard La Nicca sur le mémorial de la correction des eaux du Jura à Nidau

Richard La Nicca, né le 16 août 1794 à Safien-Neukirch et mort le 27 août 1883 à Coire, est un ingénieur suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études en sciences techniques à l'université de Tübingen de 1816 à 1818, il assiste Giulio Pocobelli sur le chantier de la route commerciale du col du San Bernardino, où il participe notamment à la construction du pont Victor-Emmanuel, jusqu'en 1821. De 1822 à 1823, il reprend ses études à Munich avant d'être nommé premier ingénieur en chef du canton des Grisons, poste qu'il occupe de 1823 à 1853. De par cette fonction, il supervise différents travaux, dans le domaine militaire hydraulique ou ferroviaire.

Dans le domaine militaire, comme spécialiste du génie, il commande en particulier la forteresse de St. Luzisteig, située au sommet du col du même nom (de) et aujourd'hui transformée en musée militaire, pendant la guerre du Sonderbund[1].

Dans le domaine de l'hydrologie, il élabore différents projets de correction pour le Rhin dans le Domleschg en 1826 et pour la Linth de 1840 à 1863[2], avant d'être mandaté avec William Fraisse pour réaliser le plan des travaux de la première correction des eaux du Jura entre 1840-1842, dans laquelle il dévie le cours de l'Aar dans le lac de Bienne[3].

En 1845, il propose un plan de reconstruction du village de Thusis, situé à l'entrée de la vallée de l'Albula, qui venait d'être détruit dans un incendie[4]. Ce plan proposait la construction d'un New Thusis formé de bâtiments tous semblables, selon une vision très en vogue à cette période.

Il est aussi le cofondateur de la Société suisse des ingénieurs et des architectes en 1837.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Militärmuseum St. Luzisteig », sur www.luzisteig.ch (consulté le 23 mai 2008)
  2. (de) « Das Planarchiv der eidgenössischen Linthkommission » [PDF], sur www.tg.ethz.ch (consulté le 23 mai 2008)
  3. « Barrage de régulation du Port - La pièce maîtresse de la correction des eaux du Jura » [PDF], sur Canton de Berne (consulté le 23 mai 2008) page 5
  4. (en) « Rhaetian Railway in the Albula/Bernina Cultural Landscape » [PDF], sur rhb-unesco.ch (consulté le 23 mai 2008)

Sources[modifier | modifier le code]