Richard Guay (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Richard Guay (né le 15 novembre 1943 à Montréal) est un journaliste, avocat, diplomate et homme politique québécois. Il a été député de la circonscription de Taschereau à l'Assemblée nationale du Québec de 1976 à 1985. Il a été président de l'Assemblée nationale de 1983 à 1985.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Maurice Guay, sténographe judiciaire, et d'Irène Brassard[1]. Il étudie au Collège Stanislas, au Collège Brébeuf et à l'université de Montréal. Il participe à l'Union générale des étudiants du Québec en 1964 et 1965. Il est admis au Barreau du Québec en 1968[1].

De 1966 à 1969, il est journaliste puis, de 1969 à 1971, correspondant aux Nations unies pour Radio-Canada. De 1971 à 1973, il est responsable de cours de journalisme en Afrique pour l'Agence canadienne de développement international[1].

Lors de l'élection générale québécoise de 1976, il est élu député de la circonscription de Taschereau à l'Assemblée nationale pour le Parti québécois. Il est réélu lors de l'élection générale de 1981. Il est président de l'Assemblée nationale du 23 mars 1983 au 16 décembre 1985[1]. Lors de l'élection générale de 1985, il est défait par le candidat du Parti libéral, Jean Leclerc.

À partir de 1985, il pratique la profession d'avocat. De 1995 à 1999, il est le délégué général du Québec à Londres. De 1999 à 2001, il est le délégué général du Québec à Bruxelles. En 2002, il revient à la pratique du droit[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Richard GUAY », notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale