Richard Corliss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corliss.
Richard Corliss
Nom de naissance Richard Nelson Corliss
Naissance
Philadelphie
Décès (à 71 ans)
New York
Nationalité américaine
Profession journaliste
critique de cinéma
Médias
Média principal presse écrite
Pays États-Unis
Presse écrite National Review
Maclean's
Film Comment (en)
Time

Richard Corliss est un journaliste américain de presse écrite, né le à Philadelphie et mort le à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Durant sa jeunesse, Richard Corliss assiste à une projection du Septième Sceau d'Ingmar Bergman. Le film lui permet pour la première fois d'envisager le cinéma comme une forme d'expression artistique[1]. Corliss obtient un bachelor's degree du St. Joseph's College, puis un master's degree de l'université Columbia. Il étudie également à l'université de New York[2].

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

Corliss écrit notamment pour National Review et Maclean's. En 1970, il devient rédacteur en chef de la revue Film Comment (en). À partir de 1980, et durant 35 ans, il est critique de cinéma pour le magazine Time[2]. Il écrit 2 500 critiques de films, ainsi que des articles de fond sur différents sujets[1]. Avec son confère Richard Schickel, il publie « All-TIME 100 Movies », une liste des plus grands films réalisés depuis la naissance du magazine Time[3].

Corliss apprécie tous les genres cinématographiques[4]. Dans ses articles, il souligne le rôle du scénariste, par opposition à celui de réalisateur, dans la création cinématographique[2].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Durant plusieurs années, le critique fait partie du comité de sélection du festival du film de New York[2]. Au cours de sa carrière, il publie quatre livres consacrés au cinéma[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1969, Richard Corliss épouse Mary Yushak, conservatrice au Museum of Modern Art. Le journaliste meurt le des suites d'un accident vasculaire cérébral[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]