Raymond II de Tripoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raymond II.

Raymond II de Tripoli (v. 1120 † 1152) est un comte de Tripoli de 1137 à 1152 et fils de Pons, comte de Tripoli, et de Cécile de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1137, l’atabeg Zengi envahit la principauté d’Antioche, puis le comté de Tripoli. Le comte Pons lui livre bataille à Mont-Pèlerin, mais est capturé et exécuté. Les Seldjoukides prennent ensuite la direction de Jérusalem où le roi Foulque rassemble ses troupes. Raymond II les poursuit et les surprend alors qu’ils assiègent Montferrand, mais Raymond est vaincu et emprisonné.

Vue d'artiste du krak des chevaliers

L’émir de Damas, inquiet de la puissance montante de Zengi s’allie au royaume de Jérusalem et les deux armées le défont et le repoussent. Ce n’est qu’en 1142 que Raymond II est libéré contre rançon. Pour éviter qu’une nouvelle invasion turque ne prenne le comté au dépourvu, il confie le krak des Chevaliers aux Hospitaliers. Ceux-ci conservent le krak pendant cent trente ans, jusqu’à sa prise par les Mamelouks en 1271.

La défaite n’a pas anéanti les forces de Zengi, qui prend Édesse en 1144. Il est assassiné en 1146, et son fils Nur ad-Din lui succède, et achève la conquête du comté d’Édesse et d’une partie de la principauté d’Antioche. L’annonce de la prise d’Édesse suscite une seconde croisade, mais les croisés commettent de nombreuses erreurs, d’abord en traversant l’Anatolie, où les Turcs déciment l’armée, puis en attaquant Damas, le seul allié musulman des Francs. Parmi les croisés, se trouve Alphonse Jourdain, comte de Toulouse et grand-oncle de Raymond II, qui, semble-t-il, revendique le comté de Tripoli pour lui, et meurt empoisonné peu après. Accusé du meurtre, Raymond refuse de se joindre à la croisade.

Son épouse Hodierne de Jérusalem le trompe si ouvertement qu'il songe à la répudier. Baudouin II parvient à éviter le scandale, mais sa fille Mélisende est soupçonnée d'illégitimité. Ils restent mariés, mais la mésentente règne dans le couple, Hodierne ne voulant pas changer ses habitudes. Raymond II est assassiné en avril 1152 par deux Assassins, probablement à l'instigation de son épouse.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1131 Hodierne de Rethel († 1152), fille de Baudouin II, roi de Jérusalem et de Morfia de Malatya, qui donne naissance à :

Précédé par Raymond II de Tripoli Suivi par
Pons
comte de Tripoli
1137-1152
Raymond III

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]