Armature (technique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Armature.
Une cage d'armature fabriquée à partir de barres d'acier. Elle sera mise en place dans le coffrage avant le coulage du béton pour augmenter la résistance à la traction du béton.

Une barre d'armature, ou fer à béton, est une barre d'acier utilisée pour le renforcement du béton (béton armé) ou de la maçonnerie (pierre armée). Elle est composée d'acier au carbone, et possède une surface nervurée pour améliorer son adhérence avec le béton.

Le terme d'« armature » est ancien, et désignait « [...] collectivement toutes les pièces de fer nécessaires pour arrêter ou fortifier quelqu'ouvrage, ou pour l'entourer ; telles sont les bandes dont on garnit les bornes, les pieds-droits, les seuils de porte cochère, une poutre éclatée, un entrait, un pilot »[1].

Fer à béton[modifier | modifier le code]

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le béton est un matériau très résistant en compression, mais faible en traction et au cisaillement. Pour compenser ce déséquilibre, on incorpore dans la masse de béton des barres d'armature destinées à reprendre ces efforts.

Accessoirement, le béton présente un comportement fragile à la rupture (rupture brutale, non prévisible), l'incorporation d'armatures apporte de la ductilité : le béton armé fissure avant de rompre, il prévient.

La maçonnerie, avec ses joints en mortier, présente les mêmes faiblesses que le béton. Pour améliorer la résistance en traction, on peut incorporer des barres d'armature dans les vides des éléments de maçonnerie.

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

Les barres d'armatures sont produites par les aciéries, et sont disponibles avec des diamètres variant entre 6 millimètres et 50 millimètres. Elles sont ensuite pliées par les fournisseurs selon les plans établis par l'ingénieur civil. Sur le chantier, elles sont assemblées par ligature, par soudage ou par des coupleurs mécaniques, pour former des cages d'armature. Les spécialistes de la pose d'armatures sont communément appelés ferrailleurs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment (serrurerie), Carilian, 1814