Río Urubamba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

10° 42′ 03″ S 73° 45′ 22″ O / -10.7008, -73.756 ()

Río Urubamba
Confluent du Tambo (au premier plan) et de l'Urubamba
Confluent du Tambo (au premier plan) et de l'Urubamba
Caractéristiques
Longueur 724 km (Urubamba et Vilcanota)
Bassin 60 300 km2
Bassin collecteur Amazone
Débit moyen 2 330 m3/s
Régime Nival équatorial
Cours
Confluence le Río Ucayali
Géographie
Pays traversés Drapeau du Pérou Pérou

Le Río Urubamba est une rivière importante du Pérou, partiellement navigable, qui rejoint le rio Tambo pour former l'Ucayali, une des deux grandes rivières qui constituent le cours supérieur de l'Amazone.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle naît dans la Cordillère des Andes, au sud-est de Cuzco, près de la limite avec la région de Puno, où elle s'appelle Vilcanota jusqu'à son confluent avec le río Yanatili, qui est presque aussi abondant, bien que beaucoup plus court. Elle coule en direction nord-ouest pendant 724 km, avant de confluer avec le Tambo à Atalaya pour former l'Ucayali.

Le Tambo (nom donné au cours inférieur de l'Apurimac) est considéré comme la branche mère de l'Ucayali, car sa longueur est supérieure et son bassin deux fois plus vaste. Mais la largeur et le débit des deux rivières sont comparables au point qu'il soit difficile de déterminer visuellement lequel est le plus important des deux.

Le haut Urubamba

On subdivise le cours de l'Urubamba en deux parties très différentes, le Bas et le Haut Urubamba, dont la limite est définie par un canyon très profond (de 300 à 900 mètres) de sinistre réputation, le Pongo de Mainique.

Le haut Urubamba-Vilcanota[modifier | modifier le code]

La vallée du Haut Urubamba est encaissée dans la haute montagne andine. Le Nevado Ausangate, le plus haut sommet de la Cordillère de Vilcanota, culmine à 6 394 mètres. Cette vallée très peuplée est cultivée intensivement par irrigation car les précipitations y sont modérées comme sur toute la haute montagne andine. On y trouve de nombreux vestiges de l'empire Inca, dont la fameuse cité de Machu Picchu. La grande ville de Cuzco (360 000 habitants), l'ancienne capitale des Incas, se situe à proximité de la vallée.

Le bas Urubamba[modifier | modifier le code]

La rivière serpente dans la forêt amazonienne au pied de la Cordillère. La pluviométrie y est considérable (7 mètres de pluie par an sur le bassin du río Picha) et le volume de la rivière s'y trouve multiplié par trois. Cette région est relativement peu développée et peu peuplée. On y trouve divers peuples amérindiens, principalement les Machiguengas (ou Matsigenkas) et les Ashaninka. L'économie est surtout forestière, mais on y trouve aussi les gisements gaziers de Camisea. La ville principale est Sepahua.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

La vallée cultivée du haut Urubamba

Notes et références[modifier | modifier le code]