Río Caquetá

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

3° 09′ 56″ S 64° 46′ 51″ O / -3.16556, -64.7808

Rio Caquetá
(Rio Japurá)
Image illustrative de l'article Río Caquetá
Image illustrative de l'article Río Caquetá
Caractéristiques
Longueur 2 420 km
Bassin 267 730 km2
Bassin collecteur Amazone
Débit moyen 18 600 m3/s (à l'embouchure)
Régime pluvial équatorial
Cours
Confluence rio Solimões
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Colombie Colombie
Drapeau du Brésil Brésil

Le Río Caquetá (Colombie) ou Rio Japurá (Brésil) est une rivière importante de l'Amazonie, de 2 420 km de longueur, et un affluent de l'Amazone qui porte à cet endroit le nom de rio Solimões. Il s'agit du 5e affluent du système amazonien par sa longueur et le 3e pour son débit (18 600 m3/s) d'autant plus remarquable que son bassin n'est pas très étendu. Au confluent, il augmente d'un quart le volume du fleuve. Il s'y déplace autant d'eau que dans le Mississippi (pour un bassin versant 12 fois moins vaste) parce qu'il draine la partie la plus arrosée du bassin amazonien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Caquetá naît dans la Cordillère des Andes en Colombie à 10 kilomètres à peine à l'ouest de la source du Río Magdalena, dans le páramo de las Papas. Cette région constitue la partie la plus au nord de l'immense arc montagneux qui envoie la totalité de ses eaux vers le bassin amazonien sur 3 000 km.

Dans son cours supérieur, il coule du nord vers le sud jusqu'aux environs de Mocoa. A 15 kilomètres au sud-est de cette ville, à hauteur de Puerto Límon, il est déjà navigable jusqu'aux premiers rapides; son cours s'incurve vers l'est-sud-est, puis vers l'est. Il pénètre dans la dense forêt amazonienne en délimitant la frontière entre les départements colombiens de Putumayo et de Caquetá. Il reçoit les eaux du Río Orteguaza qui est aussi large que lui, près de la localité de Tres Esquinas, et 3 km en amont de la petite ville de Soldano. Peu avant de pénétrer dans le département colombien d'Amazonas, il reçoit les eaux abondantes du Río Caguán.

Il délimite également la frontière entre les départements de Caquetá et d' Amazonas, dans un parcours émaillé de rapides et de cascades.

Près des hauteurs de Munoir, il forme les imposants rapides de Araracuara, et reçoit les eaux d'un grand affluent aux "eaux noires": le Río Yarí.

Il conflue encore avec l'abondant Río Apaporis, lui aussi aux "eaux noires", à Vila Bittencourt (ou Japurá). Il pénètre simultanément au Brésil sous le nom de Rio Japurá. Sa largeur varie alors de 1 500 mètres à 3 kilomètres. Au Brésil, il reçoit le Rio Purus, lui aussi transfrontalier, puis le Rio Auati Paraná et le Rio Paraná Mirim Pirajuana, ce dernier étant parfois considéré comme un bras secondaire, voire un bras mort, de la rivière.

Sa charge alluvionnaire est importante comme celle de tous les cours d'eau qui descendent de la Cordillère des Andes. Le Caquetá-Japurá est une rivière à "eaux blanches", encombrée d'une multitude d'îles fluviales. Il dépose une partie de ses sédiments en rejoignant le rio Solimões sur sa rive gauche. C'est pourquoi son embouchure est complexe et s'étale sur plusieurs centaines de kilomètres. Il reçoit d'abord une large bifurcation du rio Solimões, puis se jette dans ce dernier par une embouchure principale qui se situe presque en face de la ville de Tefé. Mais un défluent, le Paraná Copea poursuit un parcours très sinueux et rejoint le rio Solimões 300 km en aval. Ce confluent multiple (qui ressemble à un delta très allongé) complique la mesure de la longueur du Japurá qui varie de 2 200 à 2 800 km selon les méthodes utilisées pour la déterminer et l'embouchure choisie.

Par ailleurs, les limites entre les bassins des autres affluents et sous-affluents du système amazonien sont indécises dans cette région inondable, plate et marécageuse, parsemée de lacs dont le lac Amaña (40 km de longueur). Certains affluents du Japurá naissent tout près du rio Solimões (Rio Auati Paraná), et certains affluents du rio Negro naissent tout près du Japurá (rio Uneiuxi, Rio Cuiuni, rio Unini), des connexions et bifurcations sont probables pendant les crues.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Le río Caquetá-Japurá

Navigabilité[modifier | modifier le code]

Bien que ce soit un cours d'eau abondant, long et large, l'existence tout au long de son cours de nombreux rapides l'empêche de jouer un rôle important pour la navigation. Son voisin le río Putumayo, qui suit un cours parallèle plus au sud, est beaucoup plus praticable. Il est cependant largement utilisé pour la navigation et le trafic locaux sur les sections situées entre les rapides.

Les débits mensuels à Acanaui[modifier | modifier le code]

Le débit de la rivière a été observé pendant 21 ans (1973-1993) à Acanaui (près d'Abunaí), localité brésilienne de l'état d'Amazonas située peu en amont de son débouché principal dans le fleuve Amazone[1] mais qui, de ce fait, n'intègre pas le bassin du bras secondaire Paraná Copea

À Acanaui, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période était de 13 915 m3/s pour un bassin versant de 242 259 km2.

La lame d'eau écoulée dans l'ensemble du bassin atteint ainsi le chiffre important de 1.811 millimètres par an.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Acanaui
(Données calculées sur 21 ans (1973-1993))

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]