Río Parapetí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Río Parapetí
Pont ferroviaire de la ligne Santa Cruz - Argentine franchissant le Río Parapetí à son passage par San Antonio
Pont ferroviaire de la ligne Santa Cruz - Argentine franchissant le Río Parapetí à son passage par San Antonio
Caractéristiques
Longueur 473 km
Bassin 25 302 km2
Bassin collecteur Amazone
Débit moyen 90 m3/s
Cours
Confluence Río Itonamas
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Bolivie Bolivie

Le Río Parapetí est un cours d'eau de Bolivie et un contributeur du Río Itonamas qui appartient au bassin de l'Amazone par Río Guaporé et le Rio Madeira. Son bassin constitue la partie la plus au sud de l'immense réseau amazonien (6 112 000 km2).

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Río Parapetí a sa source dans les Andes, traverse le Chaco bolivien et se jette finalement dans la dépression des Bañados de Izozog. Là ses eaux abondantes se divisent en trois parties.

  • Une bonne partie s'évapore étant données l'intensité de la chaleur dans cette partie du Chaco boréal donc tropical, et l'immensité de l'Izozog (6 200 km2).
Coucher de soleil sur le Río Parapetí a son passage par San Antonio
  • Enfin une proportion importante de cet apport en eau à l'Izozog s'infiltre dans le sous-sol et alimente plus tard le bassin du Río Paraguay.

Les quantités infiltrées ont été estimées par la FAO à 2,5 km3 (ou milliards de m3) annuellement, soit plus ou moins 80 m3/s.

La superficie de son bassin est de 25 300 km2. Si les Bañados de Izozog sont inclus, elle est de 61 903 km2.

Le 17 septembre 2001, la Bolivie a désigné comme site Ramsar l'ensemble formé par le Río Parapetí et les Bañados de Izozog.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]