Réfectoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Réfectoire (un nom masculin venant du latin ecclésiastique refectio ayant lui-même une base latine, refectorius signifiant « qui restaure »), est une salle où les membres d'une même communauté religieuse prennent leur repas ensemble. Le terme est également utilisé pour les lieux de restauration des collectivités, des établissements d'éducation et d'enseignement où il est synonyme de cantine.

Le réfectoire dans une abbaye[modifier | modifier le code]

Réfectoire de l'abbaye du Mont-Saint-Michel.

Cette salle à manger fait partie des bâtiments conventuels et entoure le cloître sur un de ses côtés tout comme la salle capitulaire.
Il est toujours de très grandes dimensions afin de pouvoir accueillir toute la communauté en même temps.

Les tables sont alignées le long des murs et les moines se placent côte-à-côte de manière à n'avoir aucun vis-à-vis entre eux et à être tous tournés vers l'intérieur de la salle.
L'abbé préside le repas sur une table particulière qu'il partage avec les dignitaires de l'établissement.

Les religieux prennent deux repas par jour en plus des collations, et se servent mutuellement.

Pendant toute la durée du repas, le silence est obligatoire sauf s'il s'agit d'un jour de fête ou lorsque le Supérieur peut lever l'interdiction.
Les moines ont donc mis au point au code gestuel leur permettant de communiquer entre eux.

Un frère est de service de lecture pendant une semaine complète.
Il prend place dans une chaire installée dans l'épaisseur d'un mur et surélevée par rapport aux autres frères afin que sa voix porte et que tout le monde l'entende.

Dans un but de dévotion, le mur du fond des réfectoires des cloîtres importants (comme celui du couvent San Marco à Florence) est souvent décoré d'une fresque représentant l'Ultima Cena, le dernier repas biblique du jeudi saint de Jésus avec ses apôtres.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Mur décoré du réfectoire de San Salvi.