Psammodromus algirus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Psammodromus algirus

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Psammodromus algirus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Lacertidae
Genre Psammodromus

Nom binominal

Psammodromus algirus
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Lacerta algira Linnaeus, 1758
  • Tropidosaura algira var. nolli Fischer, 1887
  • Pantodactylus nicefori Burt & Burt, 1931
  • Psammodromus manuelae Busack, Salvador & Lawson, 2006
  • Psammodromus jeanneae Busack, Salvador & Lawson, 2006

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Psammodromus algirus est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce se rencontre dans le Sud de la France, en Espagne, au Portugal, à Gibraltar, au Maroc, en Algérie, en Tunisie et aux îles Pélages en Italie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Psammodromus algirus

En Espagne, les mâles mesurent de 52,1 à 85,6 mm et les femelles de 53,2 à 83,1 mm sans la queue[2].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (22 mars 2013)[3] :

  • Psammodromus algirus algirus (Linnaeus, 1758)
  • Psammodromus algirus doriae Bedriaga, 1886
  • Psammodromus algirus ketamensis Galan, 1931
  • Psammodromus algirus nollii (Fischer, 1887)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

En 2006, Busack, Salvador et Lawson[4] ont décrit deux espèces nouvelles Psammodromus manuelae et Psammodromus jeanneae sur la base d'une étude génétique[5] pour les populations de la péninsule Ibérique. Ces espèces ont été placées en synonymie avec Psammodromus algirus par Verdú-Ricoy, Carranza, Salvador, Busack et Díaz en 2010[6].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Fischer, 1887 : Über die Kieleidechsen (Zerzumia Blanci Lataste und Tropidosaura algira Linné) und eine Varietät der letzteren. - Trop. Alg. Vor. Nollii v. F.. Zooligischer Garten, vol. 28, no 3, p. 65-74.
  • Galan, 1931 : Batracios y reptiles del Marruecos español. Boletín de la Sociedad Española de Historia Natural, vol. 31, no 5, p. 361-367 (texte intégral).
  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).
  • Bedriaga, 1886 : Beiträge zur Kenntnis der Lacertiden-Familie (Lacerta, Algiroides, Tropidosaura, Zerzumia, Bettaia). Abhandlungen der Senckenbergischen Naturforschenden Gesellschaft, vol. 14, p. 17-444 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Salvador, 2011 : Lagartija colilarga – Psammodromus algirus. Enciclopedia Virtual de los Vertebrados Españoles, Museo Nacional de Ciencias Naturales, Madrid, (texte intégral).
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 22 mars 2013
  4. Busack, Salvador & Lawson, 2006 : Two new species in the genus Psammodromus (Reptilia: Lacertidae) from the Iberian Peninsula. Annals of Carnegie Museum, vol. 75, no 1, p. 1-10 (texte intégral).
  5. Busack & Lawson, 2006 : Historical biogeography, mitochondrial DNA, and allozymes of Psammodromus algirus (Lacertidae): a preliminary hypothesis. Amphibia-Reptilia, vol. 27, p. 181-193.
  6. Verdú-Ricoy, Carranza, Salvador, Busack & Díaz, 2010 : Phylogeography of Psammodromus algirus (Lacertidae) revisited: systematic implications. Amphibia-Reptilia, vol. 31, no 4, p. 576-582 (texte intégral).