Proto-celtique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Proto-celtique (langue))
Aller à : navigation, rechercher

La langue proto-celtique, aussi appelée celtique commun, est la langue ancestrale reconstituée de toutes les langues celtiques connues. Son lexique peut être reconstruit en toute confiance sur la base de la méthode de la linguistique comparative historique. Le proto-celtique est une branche des langues indo-européennes occidentales, avec les autres branches; les langues italiques, les langues germaniques et le groupe de langues balto-slaves. La relation exacte entre ces branches est encore discutée. La plus ancienne culture archéologique qui puisse justifiablement être considérée comme proto-celtique est la culture des champs d'urnes de l'âge du bronze tardif de l'Europe centrale du dernier quart du second millénaire av.J.C.. Ces peuples sont devenus pleinement celtique avant la culture de Hallstatt de l'âge du fer en 800 av.J.C..

La reconstruction du proto-celtique est actuellement en cours. Alors que le celtique continental présente beaucoup de substances pour la phonologie, et certaines pour la morphologie, le matériel recueilli est encore trop peu abondant pour permettre une reconstruction de la syntaxe. Bien que certaines phrases complètes ont été enregistrées en gaulois et en celtibères, la plus ancienne littérature celtique substantielle trouvée est en vieil irlandais, la plus ancienne des langues celtiques insulaires reconnue.

Proto-celtique primitif[modifier | modifier le code]

Séquences des vélaires et fusion de *w en labio-vélaires (il est incertain si ceci a précédé ou suivi l'un des changements suivants; soit gw > b ou gw > gʷ):

  • *kw > kʷ
  • *gw > gʷ
  • *gʰw > gʷʰ
  • *gʷ > b

Consonnes aspirées perdent leur aspiration et fusionnent avec des consonnes occlusives, sauf pour *gʷ:

  • *bʰ > b
  • *dʰ > d
  • *gʰ > gʰ > gʷ


  • e devant une résonnante et *a (mais pas *ā) devient *a comme (eRa > aRa)

Épenthétique *i est inséré après des syllabes liquides lorsque suivi par une plosive: l̥T > liT r̥T > riT

Épenthétique *a est inséré devant la syllabe résonnante restante :

  • *m̥ > am
  • *n̥ > an
  • *l̥ > al
  • *r̥ > ar

Toutes les laryngales non-syllabiques restantes sont disparues

  • *p suivi de *k* plus tard dans le mot devient *k* lui-même (p...kʷ > kʷ...kʷ)
  • *ē > ī
  • *ō > ū en syllabes finales

Voyelles longues sont réduites devant une syllabe-finale résonnante (V:RC > VRC); ceci réduit aussi des longues diphtongues.

Proto-celtique tardif[modifier | modifier le code]

Plosives deviennent *x devant une différente plosive ou *s (C₁C₂ > xC₂, Cs > xs)

  • p > b devant des liquides (pL > bL)
  • p > w devant des nasales (pN > wN)
  • p > ɸ (excepté possiblement après *s)
  • ō > ā
  • ei > ē
  • ew > ow
  • uwa > owa

Datation[modifier | modifier le code]

La période de la séparation du proto-celtique est sujet à controverse. Dans le passé une association avec des cultures archéologiques particulières ont été présumées, la méthode de glottochronologie a alors été utilisée. Les deux sont non satisfaisantes pour plusieurs raisons. Dans la dernière décennie un nombre de groupes ont abordé cette question en utilisant des méthodes informatisées, avec différents résultats. Gray et Atkinson estiment une date de 6100 BP (4100 av.J.C.) alors que Forster et Toth suggèrent 8100 BP (6100 av.J.C.), mais des dates aussi précoces ne sont généralement pas acceptées. Ces deux dates sont sujettes à des estimations considérablement incertaines, peut-être +/-1500 ans. Dans la théorie de la continuité paléolithique le celtique est proposé avoir émergé du refuge ibérique après le Dernier Maximum Glaciaire, mais cette théorie n'est généralement pas acceptée.

Le proto-celtique peut avoir été parlé jusqu'en 800 av.J.C..

Voir aussi[modifier | modifier le code]