Princes assistants au trône pontifical

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le prince Marcantonio Colonna en tenue d'apparat (1920)

Les titres de princes assistants au trône pontifical sont les plus hautes dignités, héréditaires, jusqu'en 1968[1], accordées à des laïcs, de la cour papale : les princes font donc partie de la curie romaine. Les deux princes, portant ce titre, sont les chefs du nom des familles Colonna[2] et Orsini. Cette distinction remonte au XVIe siècle : elle a survécu à la réforme de la préfecture de la maison pontificale en 1968. À cet effet, le prince assistant du trône pontifical pourra assister aux cérémonies papales à la droite du trône.

Les deux titulaires actuels du poste sont les suivants :

Le chef de la famille Colonna est l'un des princes adjoints depuis 1710. Le chef de la famille Torlonia est nommé comme étant l'autre prince assistant depuis 1958. De 1735 à 1958, c'était le chef de la famille Orsini qui exerçait la fonction de prince assistant. Mais en 1958, le pape Pie XII retire le titre à Filippo Orsini, en raison d'une liaison avec l'actrice Belinda Lee : le prince sera hospitalisé après s'être tranché les poignets[3].

En raison des nombreuses disputes entre les familles Torlonia et Orsini, Benoît XIII avait fixé l'alternance du titre entre les deux têtes des familles.

Leur rôle est lié à celui du doyen de la salle de l'antichambre du pape et de la chaise à porteurs pontificale[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. depuis cette date, le titre n'est accordé qu'à titre personnel, à la discrétion du pape, comme l'exige Motu Proprio Pontificalis Domus
  2. Dans sa présentation, le nom Colonna a toujours été détenu par la branche des ducs de Paliano, déjà ducs de Tagliacozzo, à l'exception de Prospero Colonna, duc de Traetto en 1503, tandis que pour les Orsini il apparaît par la branche des ducs de Bracciano en 1560 et s'éteint avec la mort du dernier Flavio, duc à la fin du XVIIe siècle. Le titre est déplacé après plus de trente ans à la branche vacante des Ducs de Gravina par le pape Benoît XIII. Mais dans le but d'améliorer ce passage qui exigeait que la famille possède des successions dans les États pontificaux, les Orsini doivent acheter le titre de prince en 1722 (Marie-Antoinette Visceglia, la noblesse romaine à l'époque moderne, p. 411, Ed Carocci, 2001; Gaetano Moroni, Dictionnaire de l'historien ecclésiastique érudition, vol. LV, p. 240-3
  3. (en) Papal Prince's Title in Jeopardy", (29.1.1958) Independent, Long Beach, California
  4. Qui n'est plus utilisée, remplacée de nos jours par la papamobile

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Almanach de la Cour - Les officiers héréditaires de la cour papale