Premier romantisme allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Premier romantisme allemand (1798-1804) désigne la première période du mouvement romantique en Allemagne, dont elle est le fondement.

Les principaux représentants de ce mouvement né à Iéna sont les frères Friedrich et August Wilhelm Schlegel, leurs compagnes respectives Dorothea Veit et Caroline Böhmer, Novalis, Ludwig Tieck, Friedrich Schleiermacher, Caroline Schelling et Johann Gottlieb Fichte.

La revue littéraire Athenaeum, fondée en 1798 par les frères Schlegel, est considérée comme la publication centrale de ce mouvement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Ayrault, La genèse du romantisme allemand (4 volumes), Paris, 1961-1976
  • (de) Ernst Behler, Frühromantik, Berlin, New York, De Gruyter, 1992
  • (de) Manfred Frank, Einführung in die frühromantische Ästhetik. Vorlesungen, Francfort, 1989
  • Michael Löwy/Robert Sayre, Révolte et mélancolie. Le romantisme à contre-courant de la modernité, Payot, Paris,1992
  • Laurent Van Eynde, Introduction au romantisme d’Iéna : Friedrich Schlegel et l’Athenaeum, Ousia, Bruxelles, 1997
  • Daniel Wilhelm, Les Romantiques allemands, Seuil, 1980