Johann Wilhelm Ritter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ritter.
Johann Wilhelm Ritter.

Johann Wilhelm Ritter (16 décembre 1776 - 23 janvier 1810) fut un physicien et philosophe allemand.

Né à Samitz en Silésie, il étudia la médecine à Iéna, et fit de belles expériences galvaniques, qui, en 1804, lui ouvrirent les portes de l'Académie de Munich.

Il fit d'importantes découvertes sur électrochimie et la lumière ultraviolette. On lui attribue la découverte du rayonnement ultraviolet du spectre électromagnétique (« rayons chimiques »), et la pile électrique sèche.

On a de lui :

  • Preuve que l'action de la vie est toujours accompagnée de galvanisme, Weimar, 1798
  • Contribution à la connaissance plus particulière du galvanisme, 1801-1802;
  • Mémoires physico-chimiques, 1806
  • Fragments posthumes tirés des papiers d'un jeune physicien, traduit de l'allemand par Claude Maillard, Premières Pierres, 2001. (Titre original : Fragmente aus dem Nachlasse eines jungen Physikers, Heidelberg, 1810.

Source[modifier | modifier le code]