Hystrix africaeaustralis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Porc-épic du Cap)
Aller à : navigation, rechercher

Porc-épic du Cap, Porc-épic d'Afrique, Porc-épic d'Afrique du Sud

Le Porc-épic du Cap (Hystrix africaeaustralis) est une espèce de mammifères rongeurs de la famille des Hystricidae. C'est un porc-épic qui est largement répandu dans le sud de l'Afrique.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Comme tous les porcs-épics, c'est un animal dont le corps porte des poils qui deviennent par endroit des piquants plus ou moins forts.

Comportement[modifier | modifier le code]

De mœurs nocturnes, c'est un animal terrestre rongeur et territorial qui vit en groupe familial, mais il est plutôt solitaire pour rechercher sa nourriture. Le Porc-épic du Cap est monogame et vit la plupart du temps en couple, entouré de plusieurs générations de jeunes[5].

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle ne met bas qu'une fois par an, après une gestation de 93 à 94 jours. La portée est comprend entre un et trois petits, qu'elle allaite puisque c'est un mammifère[5].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

On le rencontre dans de nombreux pays du sud de l'Afrique, à partir du sud du Kenya, de l'Ouganda ou du Congo, jusqu'en Afrique du Sud[5].

L'espèce est peu difficile sur le type de végétation, bien qu'elle évite la forêt. Durant le jour, ce gros rongeur se cache dans des trous, comme les crevasses des rochers ou les terriers abandonnés par l'Oryctérope du Cap (Orycteropus afer), mais il est aussi capable de creuser lui-même un terrier, notamment chez les populations à l'est de l'Afrique[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite pour la première fois en 1852 par le zoologiste allemand Wilhelm Peters (1815-1883).

Trois gros rongeurs couchés, avec de gros piquant à l'arrière du corps
Porcs-épics du Cap en captivité dans un zoo d'Andalousie, en Espagne

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (15 mai 2014)[2] :

  • sous-espèce Hystrix africaeaustralis africaeaustralis
  • sous-espèce Hystrix africaeaustralis zuluensis

Statut de conservation[modifier | modifier le code]

Bien qu'étant un gibier très recherché dans certaines régions, l'espèce reste malgré cela globalement stable selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) et n'était pas menacée d'extinction en 2008[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 15 mai 2014
  2. a et b Mammal Species of the World, consulté le 15 mai 2014
  3. a et b Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  4. (en) Murray Wrobel, 2007. Elsevier's dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Elsevier, 2007. ISBN 0444518770, 9780444518774. 857 pageRechercher dans le document numérisé
  5. a, b, c, d, e et f UICN, consulté le 15 mai 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :