Politique à la Grenade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique à la Grenade
Image illustrative de l'article Politique à la Grenade

La Grenade est une monarchie parlementaire multipartite où le Premier ministre est le chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est détenu par le gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le parlement. Le pouvoir judiciaire est indépendant des deux premiers. Les institutions politiques et judiciaires sont largement inspirées de la common law britannique

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Reine Élisabeth II 6 février 1952
Gouverneur général Cecile La Grenade 7 mai 2013
Premier ministre Keith Mitchell NPN 20 février 2013

La reine d'Angleterre, chef de l'État officielle, est représentée par un gouverneur général qui agit sur conseil du Premier ministre et du cabinet. Le gouverneur général nomme le président de la Cour suprême après avoir consulté le Premier ministre et le leader de l’opposition. Il nomme les autres juges en entente avec une commission judiciaire.

Le Premier ministre est le leader du parti majoritaire. Lui et son gouvernement répondent politiquement de leurs actes devant le Parlement, en accord avec le système de Westminster.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

Le Parlement est composé de deux chambres. La Chambre des représentants compte 19 membres élus pour 5 ans dans des circonscriptions à siège unique. Le Sénat compte 13 membres dont 10 sont nommés par le gouvernement et 3 par l’opposition.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

La plus haute instance judiciaire est le Privy Council du Royaume-Uni. La Grenade est par ailleurs membre de la Cour suprême de la Caraïbe orientale.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :