Politique à Saint-Christophe-et-Niévès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique à Saint-Christophe-et-Niévès
Image illustrative de l'article Politique à Saint-Christophe-et-Niévès

Saint-Christophe-et-Niévès est une monarchie parlementaire fédérale, membre du Commonwealth. La reine Élisabeth II y est représentée par un gouverneur général qui agit en concertation avec le Premier ministre.

La constitution accorde à Niévès une autonomie considérable et possède son propre parlement, d’un premier ministre et d’un vice-gouverneur général. En 1996, l’île manifesta un désir de sécession sous l’impulsion du Mouvement des citoyens conscients et de son premier ministre Vance Amory. Le référendum organisé en 1998 ne recueillit pas la majorité des deux tiers nécessaire à la sécession.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Reine Élisabeth II 6 février 1952
Gouverneur général Sir Edmund Lawrence 1er janvier 2013
Premier ministre Denzil Douglas Parti travailliste 6 juillet 1995

Le leader du parti majoritaire est généralement nommé Premier ministre après chaque élection législative. Le gouverneur général nomme les autres membres du gouvernement sur conseil du Premier ministre.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

L’Assemblée nationale est monocamérale et compte 11 membres élus et 3 sénateurs nommés (2 par le Premier ministre, 1 par le leader de l’opposition). Si l’avocat général n’est pas nommé sénateur, il siège en tant que membre ex-officio.

Des élections ont lieu tous les cinq ans. Le gouverneur général peut dissoudre l’Assemblée avec le consentement du premier ministre.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Les élections à Saint-Christophe-et-Niévès sont généralement considérées comme libres et fiables. Les élections de 1993 furent cependant fortement contestées par l’opposition et le Système régional de sécurité de la Caraïbe orientale fut déployé brièvement pour rétablir l’ordre.

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

Saint-Christophe-et-Niévès est membre de la Cour suprême de la Caraïbe orientale, basée à Sainte-Lucie, dont un juge réside à Saint-Chrisophe.

Le système judiciaire est largement inspiré de la common law britannique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :