Peter Barlow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barlow.

Peter Barlow

Description de cette image, également commentée ci-après

Peter Barlow

Naissance
Norwich (Royaume-Uni)
Décès (à 85 ans)
Woolwich (Royaume-Uni)
Domicile Royaume-Uni
Nationalité Drapeau de Grande-Bretagne Britannique
Champs Mathématiques
Physique
Institutions Académie royale militaire de Woolwich
Renommé pour Lentille de Barlow
Distinctions Médaille Copley (1825)

Compléments

En famille avec : Peter W. Barlow, William Henry Barlow

Peter Barlow, ( - ), est un mathématicien et physicien britannique.

Né en 1776 à Norwich, professeur à l'Académie royale militaire de Woolwich (Grand Londres), il devient membre de la Royal Society en 1823.

Carrière[modifier | modifier le code]

Seul le mois et l'année de la naissance de Barlow dans les Norwich ont été enregistrées pour la postérité. En 1806, à l'âge de trente ans, il a été nommé capitaine mathématique dans la Royal Military Academy, Woolwich, un poste qu'il a occupé pendant 41 ans. En 1823, il a été membre de la Royal Society et deux ans plus tard, a reçu le médaille Copley. La locomotion à vapeur a été un de ses principaux sujets d'étude et il a siégé aux commissions de chemin de fer de 1836, 1839, 1842 et 1845. Il a également mené plusieurs enquêtes pour Her Majesty's Railway Inspectorate nouvellement créée au début des années 1840. Les études de Barlow sur magnétisme ont conduit à l'importante découverte pratique d'un moyen de correction ou de compensation des erreurs de compas (boussole) dans les navires. Certaines de ses recherches sur le magnétisme ont été effectuées en collaboration avec Samuel Hunter Christie. Outre la compilation de nombreux ouvrages utiles, il a largement contribué à l'Encyclopædia Metropolitana . Peter Barlow a également fait plusieurs contributions à la théorie de la résistance des matériaux, dont l'Essai sur la résistance et le fatigue du bois(1817) et le Traité sur la résistance des matériaux. La sixième édition (1867) de ce dernier a été établi par ses deux fils après sa mort et contient une biographie de leur père.

Plusieurs ouvrages sur les mathématiques et la physique ainsi que ces travaux sur le magnétisme (Essai sur le magnétisme, 1820), lui vaudront en 1825 la médaille Copley décernée par la Royal Society of London

En 1828 il ébauche le premier moteur électrique, la roue de Barlow.

Ces travaux dans le domaine de l'optique à partir de 1827 déboucheront sur l'invention de la Lentille de Barlow en 1834.

Il se consacrera ensuite à la construction ferroviaire (Traité sur les matériaux de construction, 1851) et meurt en 1862 à Woolwich.

Ses fils Peter W. Barlow et William Henry Barlow sont des ingénieurs célèbres du XIXe siècle.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :