Académie royale militaire de Woolwich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Royal Military Academy.
Académie royale militaire de Woolwich
logo
Localisation
Localisation Woolwich (Greenwich), Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Coordonnées
géographiques
51° 28′ 30″ Nord 0° 03′ 27″ Est / 51.475, 0.0575  
Informations
Nom original Royal Military Academy Woolwich
Composante British Army
Fondation 1741
Type École militaire
Particularités Formation des officiers
Site web Histoire de la RMAW

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Académie royale militaire de Woolwich

L’Académie royale militaire de Woolwich (Royal Military Academy, Woolwich), fondée en 1741, formait les officiers du Génie, de l'Artillerie et des Transmissions.

Historique[modifier | modifier le code]

Le physicien Samuel Hunter Christie y enseigna de 1838 à 1854, ainsi que le célèbre mathématicien J. J. Sylvester[1] (de 1855 à 1869). L’école a fusionné en 1947 avec l'Académie royale militaire de Sandhurst (Royal Military College, Sandhurst), fondée en 1801, qui formait les officiers des autres armes (Cavalerie, Infanterie, Intendance) ainsi que ceux affectés à l’Armée indienne (à partir de 1861) pour constituer l'Académie militaire royale de Sandhurst (Royal Military Academy, Sandhurst), implantée près de Londres, dans le Surrey.

De 1939 à 1947 les deux académies furent fermées et les officiers suivirent une formation courte au sein de pelotons d’élèves-officiers, les Officer Cadet Training Units (OCTU).

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

Le mathématicien P. A. MacMahon (1854-1929) fut promu de Woolwich en 1873, nommé sous-lieutenant d'artillerie et affecté d'emblée à l’armée des Indes.

Le célèbre John Bagot Glubb (1897-1986) dit "Glubb Pacha" est sorti de Woolwich en 1915, nommé sous-lieutenant du Génie (Royal Engineers).

Le général Orde Charles Wingate (1903-1944) est sorti de Woolwich en 1923 avec le grade de sous-lieutenant d'artillerie de forteresse (Royal Garrisson Artillery)

Le Prince impérial, fils de Napoléon III, y fit ses études avec son compagnon et ami intime Louis Conneau durant son exil Au Royaume-Uni, avant d'être envoyé combattre en Afrique du Sud, où il fut tué par des zoulous au cours d'une mission de reconnaissance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après John Clay, The Collected Mathematical Papers of James Joseph Sylvester, vol. IV : (1882-1897), Cambridge University Press,‎ 1912 (lire en ligne), « Biographical Notice », xvi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]