Pays de Waes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pays de Waes (homonymie).

51° 15′ 00″ N 4° 12′ 07″ E / 51.25, 4.202 () Le pays de Waes (en néerlandais Waasland) est une région naturelle de Belgique située entre Anvers et Gand. Sa capitale est Saint-Nicolas-Waes et ses habitants sont appelés les Waeslandiens.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pagi réunis pour former le marquisat de Flandre.

À l'origine, le pays de Waes est un pagus de la civitas des Ménapiens (pagus Wasiæ). Son territoire était identique à celui du doyenné du même nom : entre l'Escaut et les Quatre-Métiers, limité à l'ouest par la Durme, depuis le Moervaart jusqu'à Lokeren, Zele, Berlare, Uitbergen[1].

Le traité de Verdun (843) plaça le pays dans le royaume occidental[2]. Il continua à relever de la couronne de France au moins jusqu'au XIe siècle[3]. Dès la formation du marquisat de Flandre (866), le pagus de Waes y fut intégré[4]. Au XIe siècle le pays de Waes était compris dans le comté de Gand, qui relevait du Saint-Empire[5]. Léon Vanderkindere fait l'hypothèse que le comte de Flandre a dû conférer le fief de Waes au comte Thierry II de Frise occidentale, vassal de l'empereur, mais que le pays de Waes continua à faire partie du royaume occidental[6]. Selon lui, le comte de Flandre Robert le Frison céda en 1076 les îles méridionales de la Zélande comme arrière-fief aux comtes de Hollande afin de récupérer en échange le pays de Waes. Ce serait à ce moment que le pays de Waes serait passé sous la suzeraineté de l'Allemagne, ceci afin que l'empereur accepte cet échange de territoires. Philippe Ier de France était alors l'allié de Robert le Frison et il aurait accepté cette diminution du royaume de France. Le pays de Waes fut alors remis aux seigneurs d'Alost. Robert II retira Waes à la veuve de Baudouin d'Alost. Ce ne fut qu'en 1120 que Charles le Bon le restitua à son fils[7]. Au cours du conflit qui opposa Philippe d'Alsace et Florent III de Hollande à propos des îles de Zélande, il est probable que les Hollandais s'emparèrent temporairement du pays de Waes. Le seigneur de Beveren leur aurait prêté main-forte, ce qui pourrait expliquer la destruction de son château par Philippe[8].

Les communes du pays de Waes[modifier | modifier le code]

En province de Flandre-Orientale :

En province d'Anvers:

Personnalités liées au pays de Waes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belges au Moyen Âge, vol. I, Bruxelles, H. Lamertin,‎ 1902 (réimpr. 1981) (lire en ligne)