Pastorale américaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pastorale américaine
Auteur Philip Roth
Genre roman
Version originale
Titre original American Pastoral
Éditeur original Houghton Mifflin
Langue originale anglais
Pays d'origine États-Unis
Lieu de parution original Boston / New York
Date de parution originale 12 mai 1997
ISBN original 0395860210
Version française
Traducteur Josée Kamoun
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard
Date de parution 2000
Chronologie
Précédent Le Théâtre de Sabbath J'ai épousé un communiste Suivant

Pastorale américaine (American Pastoral) est un roman de l'écrivain américain Philip Roth paru en 1997. Ce sixième volume du cycle Nathan Zuckerman relate la vie de Seymour « Swede » Levov, homme d'affaires juif américain de Newark (New Jersey) et ancienne vedette sportive du lycée de Zuckerman, dont la vie bourgeoise heureuse et sans heurt est confrontée aux tourments politiques et sociaux des États-Unis des années 1960.

Pastorale américaine a valu à son auteur le prix Pulitzer de la fiction 1998, principale reconnaissance littéraire américaine, ainsi que le Prix du Meilleur livre étranger décerné à la traduction française de Josée Kamoun (2000). Le roman a également fortement contribué à la National Medal of Arts remise à Philip Roth par le président Bill Clinton en 1998. Pastorale américaine a par ailleurs été sélectionné parmi les cent plus grands livres selon le Time Magazine en 2005[1], et parmi les romans figurant à la seconde place du classement des meilleurs romans américains des vingt-cinq dernières années par le supplément littéraire du New York Times en 2006, remporté par Beloved de Toni Morrison[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Les chemins de Nathan Zuckerman et de Seymour « Swede » Levov se croisent de nouveau bien des années après le lycée. Contacté par l'ancienne idole sportive du lycée, de quelques années son aîné, bourgeois du quartier de Weequahic, à Newark, Zuckerman se voit demander de contribuer à l'écriture d'un ouvrage en mémoire du père de Seymour, Lou Levov, fondateur de la ganterie Newark Maid qu'il dirige désormais. Mais quelque temps plus tard, à l'occasion d'une réunion d'anciens élèves, Zuckerman croise Jerry Levov, le petit frère de Seymour, qui lui annonce la mort de Seymour.

Dès lors le récit se polarise sur Seymour Levov, le narrateur Zuckerman se confondant avec l'auteur. Qui est vraiment Seymour, parfaite incarnation de la réussite américaine, fils modèle, patron aimé de ses employés, époux de Dawn Dwyer, américaine de la communauté irlandaise (donc non-juive), et ex-miss New Jersey en 1949 ? Ce qu'apprend Jerry à Zuckerman, c'est l'événement qui ébranle ce tableau parfait. En 1968, la fille du couple, Merry Levov, seize ans, révoltée contre la guerre du Viêt Nam, commet un attentat dans la poste locale, provoquant un mort, et prend la fuite. La pastorale américaine est ce « paradis perdu[3] » d'une vie sans heurt, illusion dont le corollaire, l'aveuglement d'un père face à l'embrigadement de sa fille, mène finalement au chaos. Un aveuglement entretenu par Levov, malgré une suite d'événements contraires (notamment la dépression puis l'adultère de sa femme) il reste le seul à se convaincre de la possibilité de l'innocence de Merry, et d'un retour au bonheur perdu.

Ce n'est qu'en 1973 qu'il retrouve sa fille lors d'une entrevue secrète qui lui fait réaliser la cruelle réalité : sa fille a mené pendant cinq ans la vie d'une terroriste, d'une asociale, par choix, par rejet total d'une société, d'un modèle qu'il incarne. La pastorale américaine est bien définitivement, irrémédiablement perdue[4].

Analyse[modifier | modifier le code]

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Première édition : American Pastoral, Boston (Mass.) / New York, Houghton Mifflin, 1997
  • Traduction française de Josée Kamoun : Pastorale américaine, Paris, Gallimard, coll. « Du monde entier », 1999
    • Rééd. coll. « Folio », 2001

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le roman est adapté en 2014 sous le nom de American Pastoral par Fisher Stevens.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. All-TIME 100 novels
  2. « What Is the Best Work of American Fiction of the Last 25 Years? »
  3. Titre de la troisième partie.
  4. Le lecteur sait depuis l'entrevue avec Zuckerman que Seymour s'est remarié, le personnage principal ayant donc fini par accepter son échec, abandonnant son mariage en ruines, pour parvenir à reconstruire tant bien que mal sa situation personnelle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]